La Salafiya, sa réalité et ses caractéristiques السلفية حقيقتها وسماتها

Quant à celui qui se prétend être sur la Salafiya alors qu’il ne connait rien de la voie des Salafs (prédécesseurs) ou qu’il en a connaissance et ne la suit pas mais suit ce sur quoi sont les gens ou ce qui est en accord avec ses passions, celui-là n’est pas un Salafi ! Même s’il se revendique de la Salafiya ; ou alors qu’il ne patiente pas à l’arrivée des fitan, il fait preuve de laisser-aller dans sa religion et adopte un discours fallacieux dans sa religion, celui-là n’est pas sur la voie des Salafs (prédécesseurs). Ce n'est pas la prétention qui est à prendre en considération, mais la réalité ! Chose qui doit être pour nous, notre première préoccupation, à savoir la connaissance de la voie des Salafs (prédécesseurs) et l’étude de cette la voie dans la Croyance, dans l’étique, dans la mise en pratique, dans tous c les domaines que compte la voie des Salafs (prédécesseurs)... Lire la suite... 

Sheikh Sâlih Al-Fawzân - qu'Allah le préserve -

Imprimer

Le Tawhid, c’est la vérité absolue !

Écrit par Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al Badr. Publié dans L'Unicité d'Allah

  IMPORTANT ! 

Le Tawhid, c’est la vérité absolue !

Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al Badr (Qu'Allah le préserve)

Et fait partie des plus grandes calamités et des pires malheurs, ce qu’on trouve chez les gens qui font partie de l’Islam et ceux qui s’en revendiquent : le fait que leur conception de l’unicité (Tawhid) d’Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – a été détourné par les imams de l’égarement et les prêcheurs du faux sous couvert d'idées fausses se rapportant à l’intercession. C’est pour cela qu’ils ont une pratique entachée par de nombreux actes d’associationnisme (Shirk) et des actes de dévotion sans fondement voués pour autre qu'Allah - Exalté Soit-Il, Le Très Haut. Si on leur demande : « que faites-vous ? », ils diront : « on les prend comme intermédiaires et on implore l’intercession auprès d’eux » : « Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent: "Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah" » [S10. V18]. Ils accomplissent des actes d’adoration par lesquelles ils visent autre qu’Allah - Exalté Soit-Il, Le Très Haut – et s’ils sont questionné à ce sujet, ils disent (en guise de réponse) : "Ceux-ci sont des intercesseurs", c'est-à-dire "nous les prenons en tant qu’intercesseurs pour qu’ils plaident en notre faveur auprès d’Allah - Exalté Soit-Il, Le Très Haut". Cela est le summum de la duplicité, le pire des égarements et la chose la plus laide d’entre toutes.

Imprimer

Fait partie de la Salafiya que celui qui est sur la voie des Salafs !

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans Les frères musulmans

  IMPORTANT ! 

Fait partie de la Salafiya que celui qui est sur la voie des Salafs !

Sheikh Salih Ibn Abdallah Fawzan Al-Fawzan (Qu'Allah le préserve)

On a demandé à Sheikh Salih Al-Fawzan : " « Est-ce vrai que vous dites que le groupe des frères musulmans et les tabligh et les autres (groupes) sont une partie de la Salafiya ? »

et le questionneur poursuit en disant : « il s’est répandu à travers les sites internet une fatwa dont vous êtes l’auteur au sujet des frères musulmans, dans laquelle vous dites qu’ils font partie des gens de la Sounna et du Consensus. Est-ce que cela est vrai ? »

Imprimer

Khoutba : Les causes qui mènent au bonheur...

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans Sermon du vendredi

Khoutba : Les causes qui mènent au bonheur…

Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)

Allah – Louange à Lui, Le Très Haut – nous informe que les gens seront divisés en deux groupes le jour de la résurrection, il y aura les damnés et les heureux. Il a mis en évidence la rétribution qu’attend chacun de ces deux groupes ; un groupe au Paradis et un groupe dans la fournaise ardente. Et cela, leur malheur et leur bonheur, repose sur la base des œuvres qu’ils auront accomplies au cours de leur vie d’ici-bas. Donc, l’heureux est celui qui aura accomplit de bonnes œuvres durant sa vie, avant que ne survienne sa mort et le malheureux est celui qui se sera montré négligeant quand il fallait œuvrer et qui aura mécru en Allah – Glorifié Soit-Il ; la mort étant venue à lui alors qu’il se trouve en faillite complète dans sa vie d’ici-bas et dans celle de l’au-delà, perdant ainsi (le bien) de l'ici-bas et de l'au-delà. Il ne lui restera rien de ce bas monde et il ne lui sera rien remis dans l’au-delà ; Nous demandons à Allah le salut !…