Sermon du vendredi - خطبة الجمعة

Imprimer

Khoutba : Appliquer les peines établies par Allah!

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans Sermon du vendredi

Khoutba : Appliquer les peines établies par Allah!

Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)

Ô gens ! Craignez Allah – Le Très haut ! Et préservez-vous des causes qui viendraient à provoquer Sa Colère et Sa malédiction ; Le commandeur des croyants `Alî Ibn Abî Tâlib (Qu'Allah soit satisfait de lui) a dit : " j’ai retenu quatre paroles de la bouche du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) : « Allah a maudit celui qui égorge (un sacrifice) pour autre qu'Allah, et Allah a maudit celui qui maudit ses parents, Allah a maudit celui qui reçoit chez lui un innovateur, Allah a maudit celui qui change les repères de la terre. » [Rapporté par Mouslim dans son Sahih]…


Ecouter Khoutba : Appliquer les peines établies par Allah!
Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Voir la vidéo Format (mp4) | Télécharger | 23 min : 13


Premier sermon :

Louange à Allah, pour le bienfait de la sécurité et de la Foi ; et j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah, Seul sans associé ; celui qui prononce cette parole avec un cœur sincère, il lui sera rendu obligatoire l’entrée aux jardins du Paradis ; et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager, le maître des fils de ‘Adnan ; Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui par une profusion de salutations, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Ceci dit :

Ô gens ! Craignez Allah – Le Très haut ! Et préservez-vous des causes qui viendraient à provoquer Sa Colère et Sa malédiction ; Le commandeur des croyants `Alî Ibn Abî Tâlib (Qu'Allah soit satisfait de lui) a dit : " j’ai retenu quatre paroles de la bouche du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) : « Allah a maudit celui qui égorge (un sacrifice) pour autre qu'Allah, et Allah a maudit celui qui maudit ses parents, Allah a maudit celui qui reçoit chez lui un innovateur, Allah a maudit celui qui change les repères de la terre. » [Rapporté par Mouslim dans son Sahih]

La malédiction d’Allah sur Son serviteur signifie qu’il sera bannie et écarté de Sa miséricorde, et Allah – louange à Lui, Le Très Haut – s’Il est en colère alors Il maudit (la personne) et dans ce hadith, Allah – louange à Lui, Le Très Haut – maudit ces quatre-là :

Le premier : celui qui égorge (un sacrifice) pour autre qu'Allah, car le fait d’égorger (un sacrifice) pour Allah dans le but de se rapprocher de Lui, est un acte d’adoration parmi d’autres ; Allah – louange à Lui - dit (dans ce verset) : « Dis: « En vérité, ma Salât, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur de l'Univers. * A Lui nul associé! Et voilà ce qu'il m'a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre ». » [S06 .V162/163] ; et Il – louange à Lui – dit aussi : « Accomplis la Salât pour ton Seigneur et sacrifie. » [S108 .V02]

On entend par sacrifice et immolation, ce qu’on égorge pour Allah – louange à Lui, Le Très Haut, pour l’adorer Lui et dans le but de se rapprocher de Lui. Ainsi, celui qui égorge (un sacrifice) pour autre qu'Allah, aura certes donné un associé à Allah, ce qui relève du polythéisme majeur qui fait sortir son auteur de l’Islam, à l’exemple de ceux qui égorgent (un sacrifice) pour des statues ou qui immolent pour les tombeaux et les mausolées, pour les saints et les vertueux dans le but de se rapprocher d’eux. Et également, ce que font les ignorants ou certains d’entre eux, lorsqu’ils emménagent dans une nouvelle habitation, ils y immolent un sacrifice par prévention du mal qui pourrait émaner du djinn ; et aussi certaines personnes lorsqu’elles construisent une usine, elles immolent avant la mise en service des installations, dés la première mise en route elles immolent un sacrifice en prétendant que cela va faire fuir le démon et amener la bénédiction dans leur usine et dans leur production. Et encore, ce qui est égorgé à l’occasion de l’arrivée de grandes personnalités parmi les émirs et les présidents, ce qu’on égorge (comme sacrifice) à leur descente de leurs bateaux rien que pour les honorer, et ceci est interdit, c’est une adoration vouer à autre qu’Allah et la personne qui fait cela est maudite et sa viande est interdite (à la consommation) parce qu’elle fait partie de ce sur quoi on a invoqué un autre qu'Allah– louange à Lui, Le Très Haut.

Il faut prendre garde à ce genre de chose, et surtout que le diable piste les enfants d'Adam, cherchant à leur enjoliver ce genre de choses, ce qu’ils finissent par faire après avoir été dupé par lui, c’est donc nécessaire de faire preuve d’une attention toute particulière sur ce point.

Le second : Allah a maudit celui qui maudit ses parents ; certes, Allah – Exalté Soit-Il - a ordonner de faire preuve de bonté envers les père et mère, et de se montrer généreux envers eux par la parole et par les actes et Il a placé leurs droits juste après le sien – louange à Lui, Le Très Haut – Il donc dit : « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère » [S108 .V02] ; Et Le Très Haut – dit : « Et ton Seigneur a décrété: « N'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: "Fi!" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. * et par miséricorde, abaisse pour eux l'aile de l'humilité, et dis: «O mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit » [S17.V23/24]

Allah a interdit qu’on leur dise "Fi!" en suscitant de la peine. Une simple parole prononcée suscitant du chagrin Allah l’interdit, qu’en est-il alors de celui qui maudit ses parents (nous cherchons refuge auprès d’Allah) ; celui-là, Allah le maudit, il aura gagné la malédiction d’Allah à cause de cette mauvaise parole avec laquelle il s’est adressé à ses parents.

Allah le maudit - (nous cherchons refuge auprès d’Allah) - et celui qu’Allah maudit, alors Il est chassé et éloigné de Sa miséricorde. Il se peut que l’homme ne maudisse pas ses parents de façon directe, mais qu’il en soit la cause lorsqu’il se met à maudire les parents des gens qui (à leur tour) se mettent maudire ses parents ; on demanda au Messager d’Allah : « Et comment serait-il possible qu’un homme maudisse ses propres parents ? » - Il répondit alors: « En insultant le père d'autrui, ce dernier se mettra à insulter son père, et en insultant sa mère, il insultera la sienne. » [Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim]

Il en est de même pour les grands-pères et les grands-mères, car ils sont des parents. Il n’est donc pas autorisé à l’homme de maudire ses parents, au contraire, il doit les rencontrer avec la bonne annonce et la bonne parole et il doit leur faire des invocations car il ne s’agit pas là d’un geste charitable de sa part, mais c’est un droit (qu’ils ont) sur lui et une dette dont il doit s’acquitter, étant donné que ils ont sur lui un lourde dette. Ils l’ont éduqué depuis sa tendre enfance et ils ont pris en charge le poids de ses intérêts et ils ont fait preuve de patience envers lui, ce qui fait que la bonté envers eux devient une dette qui reste autour de son cou. Il incombe donc au musulman de respecter ses parents et ne pas les heurter avec une chose qu’ils détestent, qu’il s’agisse d’une parole ou d’un geste.

La troisième (parole) : Allah a maudit celui qui reçoit chez lui un innovateur ; et l’innovateur est celui qui a introduit dans l’Islam une nouveauté qui exige qu’on applique sur lui la sentence comme c’est le cas pour l’apostat qui doit être tué pour son apostasie ou alors qu’il soit obligatoire d’appliquer sur lui la sentence en cas de fornication (ou d'adultère) ou la sentence du talion ou la sentence à appliquer pour le vol ou la peine applicable aux coupeurs de route (brigands). Il est donc obligatoire d’appliquer la sentence sur les auteurs de ces crimes et il n’est permis à personne, quelle qu'elle soit, d’objecter contre l'application d’une sentence ou d’empêcher l'application d’une sentence sur un criminel ou d’objecter à ce propos par la parole ou des contestations ou à travers des réclamations diffusées sur internet ou autre, choses que font les gens de l’hypocrisie et que font les gens du doute et de l’illusion, chez qui la Foi ne connait pas la stabilité dans leur cœurs. Au contraire, il faut se réjouir de l’application de ces sentences car ceci est une purification pour la terre ; il (paix et bénédictions d’Allah sur lui) : « Qu’on mette a exécution une sentence sur terre, est préférable pour elle qu’une pluie l’arrosant chaque matin durant quarante jours » [Hadith authentique, Sheikh Al-Albani l’ayant déclaré bon dans Silsila As-Sahiha]

L’application des sanctions est une miséricorde provenant d’Allah, ainsi Glorifié Soit-Il, Le Très Haut – dit : « Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition. » [S24 .V02]. Il n’est pas permis de faire preuve de clémence envers eux, il convient plutôt de se réjouir de l’application de ces peines parce que cela est dans l’intérêt de la société et une protection pour la religion tout comme cela est une protection de l'ordre (sécurité) et une sauvegarde des biens et des âmes. Ces sentences renferment les facteurs favorisant la sécurité, elles assurent la sécurité sur les routes et pour les voyageurs, elles instaurent la sécurité dans le pays, pour ceux qui y résident et qui y voyagent. Comment est-il encore possible que certaines personnes puissent faire des reproches quant à l’application des peines et grossissent la chose et il leur arrive même de dire « cela va à l’encontre des libertés et de la démocratie, que cela entache l’Islam » ou tout autre paroles semblables à ce genre de discours contenant des propos qui ne sauraient être difficiles à prononcer.

Il incombe au musulman de se satisfaire de la législation d’Allah et de ne pas s’y opposer et de ne pas faire preuve de clémence et de compassion envers celui dont l’application de la loi sur lui est devenue obligatoire. Ceci n’est en rien de la compassion, mais c’est soutenir plutôt les injustes et agréer ce qu’ils font. Ceci n’est pas de la compassion, ni de la clémence ! C’est donc nécessaire de faire preuve d’une attention toute particulière sur ce point.

Au temps du Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui), il y avait une femme de la tribu des Bani Makhzoum qui avait pour habitude d'emprunter les objets d’autrui et niait après les avoir emprunté. Alors, le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) ordonna de lui couper la main. Mais ce fut très difficile à supporter pour les membres de sa tribu qui envisagèrent d’aller en parler au Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) afin de lui pardonner. Seulement, ils eurent peur (de la réaction) du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), alors ils s’adressèrent au compagnon du Messager (son bien-aimé, fils de son bien aimé) Ousama Ibn Zayd (qu’Allah soit satisfait de lui), qu’ils sollicitèrent afin d’intervenir en sa faveur auprès du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) pour qu’il renonce à appliquer la sanction sur elle. Ousama se rendit donc auprès du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) pour lui en parler, cela provoqua aussitôt la colère du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) à son encontre et dit: « Veux-tu intervenir pour empêcher l’application d’une des peines établies par Allah ?! Les nations qui ont vécu avant vous ont certes péri parce qu’elles renonçaient à punir le noble parmi eux lorsqu’il volait tandis qu’ils s’empressaient d’appliquer la sanction sur le plus faible parmi eux. Je fais le serment par Allah que si Fatima, fille de Muhammad, venait à commettre un vol, je lui couperais la main » [rapporté par Boukhari N°3475 et par Mouslim N°1688]. Ceci est bel et bien sa parole (paix et bénédictions d’Allah sur lui) !

Des personnes appartenant à une tribu de bédouins vinrent à Médine trouver le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) pour apprendre de lui ses enseignements. Ils s’établirent chez lui mais comme ils furent saisis d’une forte fièvre alors le prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) leur ordonna de rejoindre le troupeau des chamelles de l’aumône (réservés à la charité) et de boire de son lait mélangé à ses urines, car il y avait en cela un remède contre la fièvre. Ils s’exécutèrent et ont donc bu le lait mélangé avec de l’urine et c’est ainsi qu’Allah les guérit. Malgré cela, ils se mirent à convoiter les chamelles, ils tuèrent le berger après l’avoir mutilé et lui avoir crevé les yeux au fer puis abandonné encore vivant, le laissant hurler et crier jusqu'à sa mort. Ils s’emparèrent des chamelles qu’ils conduisirent au loin ; Aussitôt le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) dépêcha sur leurs traces des hommes qui les rejoignirent et les ramenèrent une fois le jour levé.

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) donna l’ordre de leur couper les mains et les pieds, de leur crever les yeux au fer rouge et de les abandonner en un lieu appelé "Al-Harra", ils hurlaient et imploraient le secours et demandaient de l’eau, ils n’en reçurent pas jusqu’à leur mort. [Hadith authentique rapporté par Al-Boukhari et Mouslim]. Allah - Glorifié Soit-Il, Le Très Haut - fit descendre alors ce verset : « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. » [S05 .V33]

Voila donc une sanction dissuasive qui va les dissuader et dissuader les autres car c’est de cette façon que l’on obtient la sécurité et le maintient de la sureté sur les routes. Le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) ne s’est point montré indulgent envers eux malgré le fait qu’il soit compatissant et miséricordieux envers les croyants. Il n’a pas été pris de pitié pour eux et il n’a pas voulu être indulgent envers eux et laisser l'applicabilité de la sanction, une des sanctions établies par Allah pour laisser place à sa clémence envers eux, mais il a bel et bien fait appliquer la sanction sur eux et il ne les abreuva pas jusqu’à leur mort, exactement comme ils l’avaient fait avec le berger : « comme rétribution équitable » [S78 .V26]. Voilà donc ce qu’est l’équité, voilà donc ce qu’est l’équité en Islam !

La quatrième (parole) : Allah a maudit celui qui change les repères de la terre. Les savants ont dit que ce qui est voulu par "les repères de la terre", ce sont les bornes (ou les limites) qui marquent une séparation entre les parcelles de terrain appartenant aux gens et qui délimitent entre la portion de l’un et de l’autre. Il n’est donc permis à personne, ni au voisin ni quelqu’un d’autre de déplacer la borne de son emplacement initial dans le but de soustraire une partie de ce qui appartient aux autres, Allah a maudit celui qui fait cela : « Allah a maudit celui qui change les repères de la terre. » et le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit aussi : « Celui qui s'approprie injustement un empan de terre, Allah lui en fera porter, au Jour de la Résurrection, un collier (de la pesanteur) de sept terres (c.-à-d. les sept couches terrestres) » [Rapporté par Al-Boukhari et Mouslim]

C’est que la situation n’est pas aussi simple qu’elle n’y parait et quant aux droits des gens, il n’est pas permis de les transgresser !

Et d’autres (savants) désignent "les repères de la terre", par les marques qui indiquent les limites d’Al-Haram Al-Makkî. Il n’est donc permis à personne de s’ingérer dans cela car elles permettent de délimiter le territoire sacré (le Haram) de celui qui ne l’est pas. Il n’est donc permis personne d’agir de manière immorale à l’intérieur de ces limites.

Et d’autres (savants) désignent "les repères de la terre", par les signalisations qui sont sur les routes, car les gens se perdront durant leur voyage si elles sont modifiées.

Et le hadith est général, chacune de ces interprétations sont toutes incluses dans le hadith. Il n’est permis de modifier les marques de séparation (entre les terrains), ni de changer les limites du Haram ni de toucher aux signalisations qui se trouvent sur les routes, est maudit celui qui fait tout cela !

Craignez-donc Allah ! Ô serviteurs d’Allah ! (je recherche la protection d'Allah contre Satan le banni) : « La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment, * excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » [S05. V33/34]

Qu'Allah me bénisse ainsi que vous même par le Qur'an (le Coran sublime) et qu'Il nous fasse profiter par ce qu'il renferme comme signes et sage rappel. Je dis cette parole et je demande pardon à Allah pour tous les péchés pour vous et moi et pour le restant des musulmans, alors demandez lui pardon et revenez à lui repentant, il est certes le Pardonneur et le Miséricordieux.

 

Deuxième sermon :

Certes la louange est à Allah pour sa grâce et sa bienveillance, le remerciement Lui revient pour Son soutien et Sa gratitude et j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah, Seul et sans associer et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, par une profusion des salutations, ainsi que sur sa famille, ses compagnons.

Ceci dit :

Ô gens ! Craignez Allah – Le Très Haut !

Et sachez que c’est une obligation que de purifier les pays des musulmans de tout acte blâmable et de tout acte détestable et de tout criminel et tout innovateur dans la religion d’Allah : « Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. » [S24 .V02]. Il est obligatoire de recommander le convenable et d'interdire le blâmable afin que les gens ne se voient pas infliger un châtiment, car si le châtiment viendrait à s'abattre sur ceux qui commettent les délits (les gens des péchés), ne pourra y échappera (à ce moment-là) que celui qui recommande le bien et interdit le blâmable, voilà celui qui échappera au châtiment et à la punition !

Quant à celui qui commettra les crimes ou qui gardera le silence et ne s’en désavouera pas, alors il sera emporté avec eux et certes, il n'est de force ni de puissance qu'en Allah : « Puis, lorsqu'ils refusèrent (par orgueil) d'abandonner ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes: «Soyez des singes abjects ». » [S07 .V166].

Il est donc obligatoire pour les musulmans de se recommander mutuellement le bien et de s’interdire le mal pour leur propre salut et pour le salut de leur propre société contre les gens de la turpitude et de la bassesse. Il est obligatoire de faire l’appel à Allah pour répandre le Tawhid et propager la croyance et diffuser la science bénéfique jusqu’à ce que la société soit purifiée de ce qui pourrait lui affliger les punitions et les malheurs et certes, il n'est de force ni de puissance qu'en Allah

Et Sachez que la meilleure parole est la Parole d’Allah et la meilleure guidée est celle de Muhammad, Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, et les pires des choses sont les choses inventées (dans la religion) et toute innovation est un égarement. Et accrochez-vous fermement à la Jama’a, car la Main d'Allah est avec la Jamâ'a (Groupe). Quant à celui qui veut s'en écarter, s'écartera de façon singulière vers le Feu !

« Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez (lui) vos salutations. » [Sourate Al Ahzab V.56]

Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Messager, notre Prophète Muhammad, qu’Allah soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali (que Allah les agrée) et tous les autres compagnons et ceux qui les ont succédés et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.

Ô Allah ! Honore l'islam et les musulmans et humilie le polythéisme et les polythéistes et détruis les ennemis de la Religion et fais de ce pays un lieu sûr et sécurisé ainsi que tous les autres pays des musulmans ! De façon générale, Ô Seigneur de l'Univers !

Ô Allah ! Préserve notre tranquillité et notre Foi et notre stabilité dans nos patries et reforme notre dirigeant et donne le pouvoir aux meilleurs d’entre nous et ne nous afflige pas pour le mal commis par les criminels parmi nous et ne nous afflige pas pour le mal résultant des séditions apparentes ou cachées !

Ô Allah ! Délivre chacun des pays des musulmans partout dans le monde de tout mal et tout ce qui est détestable !

Ô Allah ! Epargne-nous la violence de ceux qui ont mécru, Tu es certes, plus redoutable en force et plus sévère en punition !

Ô Allah ! Fait que leurs plans soient la cause de leur propre destruction et fait que leurs plans se retournent contre eux et épargne-nous leurs maux, Tu es certes l’Omnipotent !

Ô Serviteurs d'Allah ! « Certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. | Soyez fidèles au pacte d'Allah après l'avoir contracté et ne violez pas vos serments après les avoir solennellement prêtés et avoir pris Allah comme garant (de votre bonne foi). Vraiment Allah sait ce que vous faites! » [Sourate An-Nahl V.90/91]

Souvenez-vous donc d'Allah, il se souviendra de vous ! Et remerciez-Le pour Ses bienfaits, Il vous les augmentera et certes, le rappel d'Allah est ce qu'il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites.


Source : www.alfawzan.af.org.sa - إقامة حدود الله

Sermon (Khoutbah) du vendredi donné par le Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve) - 03 / 05 / 1434 de l’Hégire.
Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy