Sermon du vendredi - خطبة الجمعة

Imprimer

Khoutba : La jalousie [Al-Hassad]

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans Sermon du vendredi

Khoutba : La jalousie...

Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)

Soyez méfiants, O serviteurs d’Allah ! Méfiez-vous de la jalousie car le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) nous a mis en garde contre celle-ci en disant : « Ne vous jalousez pas ! », ceci est une interdiction venant du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) nous interdisant de nous jalouser mutuellement. Quant à celui qui observe un quelconque bienfait chez son frère, il ne doit pas le jalouser pour cela mais il doit demander à Allah de Sa grâce : « Ne convoitez pas ce qu'Allah a attribué aux uns d'entre vous plus qu'aux autres; aux hommes la part qu'ils ont acquise, et aux femmes la part qu'elles ont acquise. Demandez à Allah de Sa grâce… »…


Ecouter Khoutba : La jalousie...
Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Voir la vidéo Format (mp4)| Télécharger | 26 min : 34


Premier sermon :

Certes la louange est à Allah, Détenteur de la grâce immense, Il réserve à qui Il veut Sa grâce et c'est Lui le Tout Puissant, le Sage ; et j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah, Seul sans associé dans Sa Seigneurie, dans Son adoration et dans Ses plus beaux Noms et Attributs - Toute gloire à Allah à qui appartient le Trône Immense ; et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager, celui qui est d'une grande moralité et celui qui aura le haut rang ; Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui par une profusion de salutations, ainsi que sur sa famille et ses compagnons, ceux à qui on accorde tout le mérite et le respect.

Ceci dit :

Ô gens ! Voici un comportement blâmable, un comportement blâmable vis-à-vis duquel le Messager (Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a mis en garde sa communauté, et le leur a interdit à savoir : La jalousie [Al-Hassad] ; Il (Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : « Une maladie des nations antérieures s’est propagée parmi vous : la jalousie et la haine… »[1] [Hadith hassan. Voir le Djami’ d’At-Tirmidhi, 2434].

Il (Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : « Ne vous jalousez pas, ne vous haïssez pas, n’enchérissez pas les uns sur les autres, n’agissez pas avec perversité les uns à l’égard des autres, ne concluez pas d’achats au détriment les uns des autres, soyez, ô serviteurs d’Allah!, tous frères, le musulman est frère du musulman, il ne l'opprime pas, ne l’abandonne pas, il ne lui ment pas, ne le méprise pas. La crainte d'Allah se trouve ici, il montra trois fois sa poitrine puis ajouta: Le pire de l’iniquité est que le musulman méprise son frère musulman. Tout ce qui appartient au musulman est interdit au musulman : son sang, son bien et son honneur. » [Rapporté par Mouslim].

Craignez Allah, O serviteurs d’Allah ! La jalousie [Al-Hassad] est la plus grande maladie qui a fait son apparition dans cette communauté, compte tenu des conséquences néfastes qui en découlent. La jalousie signifie : souhaiter voir disparaitre le bienfait dont jouit l’envié ; si [l’envieux] observe chez son frère un bienfait qu’Allah lui a accordé, alors il souhaitera voir disparaitre de lui [ce bienfait]. Ceci sans raison aucune, si ce n’est parce qu’il le déteste ; ainsi si il le déteste alors, il va se mettre à le jalouser. Et [il va de soi], que la jalousie est une vieille maladie. Le premier à avoir fait preuve de jalousie, c’est Ibliss - qu'Allah le maudisse, il a jalousé notre père Adam – que la paix soit sur lui – pour touts les bienfaits qu’Allah lui a accordés ; ainsi Allah l’a créé de Ses mains, Il lui enseigna tous les noms (de toutes choses) et Il demanda à Ses Anges de se prosterner devant lui, il le fit habiter le Paradis ; c’est à ce moment-là qu’Ibliss s’indigna et refusa de se prosterner avec les anges : « Alors, les Anges se prosternèrent tous ensemble », lorsque leur Seigneur leur demanda de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent : « excepté Ibliss qui refusa d'être avec les prosternés » - « il refusa, s'enfla d'orgueil et fut parmi les infidèles. ». Ceci parce qu’il fit preuve de jalousie envers Adam – que la paix soit sur lui – pour touts les bienfaits qu’Allah lui avait accordés ; il refusa de se prosterner devant lui s'enflant d'orgueil, prétextant qu’il est plus émérite qu’Adam selon sa prétention, parce qu’Allah le créa de feu et Adam d'argile. Et selon sa prétention, le feu est supérieur à l’argile, mais il ne fait aucun doute que cette allégation est fausse, car l’argile est bien mieux que le feu parce qu’avec l’argile les plantes gracieuses poussent et donnent des fruits et [sans compter] que l’argile offre de nombreux avantages à l’inverse du feu qui est brûlant. Le feu ne produit rien si ce n’est consumer et abîmer la chose ; de ce fait il fut fort déçu et ses efforts furent vain. Et lorsqu’il se montra hautin envers Adam et qu’il fit preuve de jalousie envers lui, Allah – Le Très Haut – le chassa et le maudit. [Pourtant], Il était dans un premier temps dans le ciel parmi les anges à adorer Allah, puis lorsqu’il fit preuve de jalousie envers Adam, Allah le chassa et le maudit et le fit descendre du ciel à la terre. Et Il en fit un maître pour toute personne malveillante, un prêcheur vers la mal et Il en fit un des habitants du Feu qui appelle sans cesse et toujours au Feu, tout ceci à cause de la jalousie. S’il n’avait pas fait preuve de jalousie envers Adam et qu’il s’était prosterné avec les anges qui ne l’avaient pas jalousé – que la paix soit sur lui – il aurait conservé sa dignité et son rang ; mais dés lors qu’il fit preuve de jalousie envers Adam et qu’il objecta, Allah le chassa et le maudit et l’éloigna – On demande la protection d’Allah – tout cela résulte des conséquences de la jalousie.

Également, Allah – Exalté soit-Il – dit : « Et raconte-leur en toute vérité l'histoire des deux fils d'Adam » Qabil (Cain) et Habil (Abel) les deux fils d'Adam : « Les deux offrirent des sacrifices; celui de l'un fut accepté et celui de l'autre ne le fut pas » ; ainsi, celui dont Allah accepta [l’offrande] faisait partie des pieux, alors que l’autre n’en faisait pas partie ; et Allah – Exalté soit-Il – dit : « Allah n'accepte, dit l'autre, que de la part des pieux ». Il a fait preuve de jalousie envers son frère et dit : « Je te tuerai sûrement », il jura ainsi à son frère qu'il le tuerait alors son frère lui répondit : « Si tu étends vers moi ta main pour me tuer, moi, je n'étendrai pas vers toi ma main pour te tuer: car je crains Allah… » : Il craint Allah – Exalté soit-Il – et il a peur de tuer son frère. Mais ce criminel, cet envieux ne pu s'empêcher de passer à l’acte en tuant son frère : « Son âme l'incita à tuer son frère. Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants. ».

Premièrement : il rompu les liens de sang et secundo : Il fit preuve de jalousie envers son frère pour la particularité qu’Allah a donné à son frère lorsqu’Il accepta ses sacrifices : « Il le tua donc et devint ainsi du nombre des perdants. ». Une perte qui ne peut être récupérée et un dommage impossible à reconsolider [une nouvelle fois] ; tout cela à cause de la jalousie – nous cherchons refuge auprès d'Allah.

Les juifs, lorsqu’Allah envoya Son Prophète Muhammad (paix et bénédictions d’Allah sur lui), le sceaux des prophètes et le meilleur des prophètes et des envoyés et qu’ils ont vu qu’il était de la descendance d’Ismaël, ils l’ont jalousé parce qu’ils voulaient que la prophétie se réalise parmi les enfants d’Israël. Ils s’opposent à Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut - et ils veulent empêcher la grâce d’Allah alors qu’Il la donne à qui Il veut. Ainsi, ils se sont mis à jalouser Muhammad (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et ils ont mécru en lui quand bien même ils savaient qu'il était l’Envoyé d’Allah et : « ils (les gens du livre) reconnaissent (le Messager Muhammad) comme ils reconnaissent leurs propres enfants. » - compte tenu de ses descriptions (celles de Muhammad - paix et bénédictions d’Allah sur lui) qu’ils ont dans la Thora et L’Evangile. Ils le connaissent bien et ils ne l’ont pas pris pour ennemi ou désavoué son message par pure ignorance, mais par pure jalousie, donc cela qui les a conduits à la mécréance. Observez-donc ce que la jalousie peut déclencher : tuer des âmes innocentes et conduire à la mécréance et ceci est plus grave – nous cherchons refuge auprès d'Allah. Cela conduit à la malédiction d’Allah comme cela est arrivé à Ibliss.

Soyez méfiants, O serviteurs d’Allah ! Méfiez-vous de la jalousie car le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) nous a mis en garde contre celle-ci en disant : « Ne vous jalousez pas ! », ceci est une interdiction venant du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) nous interdisant de nous jalouser mutuellement. Quant à celui qui observe un quelconque bienfait chez son frère, il ne doit pas le jalouser pour cela mais il doit demander à Allah de Sa grâce, Allah – Exalté soit-Il – dit : « Ne convoitez pas ce qu'Allah a attribué aux uns d'entre vous plus qu'aux autres; aux hommes la part qu'ils ont acquise, et aux femmes la part qu'elles ont acquise. Demandez à Allah de Sa grâce… ». Demande à Celui qui à donné ce bienfait à ton frère, qu’Il te donne de Sa grâce car Allah est le Bienfaisant et le Généreux. Si tu le Lui demandes, Il te donnera ; mais si tu fais preuve de jalousie envers ton frère pour un bienfait d’Allah, qu’Allah lui a fait grâce, alors tu seras dés lors en opposition avec la décision d’Allah ; et de ceux qui ont rompu le lien du sang et le lien de Foi qu’il y a entre toi et ton frère.

Soigne ta jalousie en faisant ta demande auprès d’Allah – L’infiniment Généreux - de Sa grâce - Car (la grâce d') Allah est immense et Il est Omniscient. Et soigne ta jalousie, également, avec le fait que tu dois croire au destin et à la prédestination [Ndt : il s’agit de mettre cette croyance en le destin et à la prédestination en pratique] et que tout ce qui est parvenu à ton frère [comme bienfait], correspond à la décision d’Allah et de ce qu’il a prédestiné et Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut, sait mieux. Ne vas pas à l’encontre de la décision d’Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut. Ne t’oppose pas à Allah dans Sa décision et dans ce qu’il a prédestiné et ne dis pas qu’untel ne mérite pas une telle chose, comme nous l'avons entendu de certaines personnes : « Par Allah ! Untel ne mérite pas cette chose » ; « pourquoi untel…? ». Ou lorsqu’un malheur touche une personne, on entend dire qu’untel dit : « c’est quelqu’un de bon et il ne mérite pas ce qui lui arrive », comme s’il s’opposait à la décision d’Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut. Le musulman se doit d’être satisfait de la décision d’Allah et de ce qu’il a prédestiné.

Egalement, parmi les choses qui permettent de soigner la jalousie, le fait que tu invoques pour ton frère en demandant pour lui la bénédiction [d’Allah], tu invoques en demandant pour lui la Baraka ; au lieu de souhaiter voir disparaître un bienfait, tu invoques pour lui afin que bienfait dure et pour qu’Allah lui donne la bénédiction dans ce bienfait : ceci ne peut en aucun cas te nuire, au contraire, ceci te sera bénéfique auprès d’Allah. Soigne ainsi ta jalousie avec ce genre de choses.

Encore, parmi les choses qui permettent de soigner la jalousie, le fait que tu demandes ta subsistance et tu uses des causes pour cela. Mais que tu restes assis et que tu complaises dans la paresse et la fainéantise et que tu te mettes à jalouser les autres personnes qui gagnent leur subsistance et qui la demande – que tu te mettes à les jalouser pour ce qu’Allah leur a donné – dans ce cas la réprimande doit être dirigée vers toi seul, car c’est toi qui a été défaillant, c’est toi qui a délaissé les causes et c’est toi qui a choisi la paresse ; tu devrais te faire des reproches qu’à toi-même au lieu d’envier les gens pour ce qu'Allah leur a donné de par Sa grâce.

Par conséquent, O serviteurs d’Allah ! La jalousie conduit à la mécréance comme cela est arrivé à Ibliss, elle conduit au meurtre comme elle conduit Qabil (Cain) à tuer son frère Habil (Abel). Et en nous révélant cette histoire, Allah nous invite très certainement, à en tirer les enseignements, d'en prendre garde et de nous méfier de la jalousie. De même que la jalousie conduit la personne à s’opposer à Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut - dans Sa décision et dans ce qu’il a prédestiné ; de prétendre qu’Allah n’est pas sage et qu’Il n’est pas parfaitement connaisseur et qu’Il n’est pas Omniscient, tout comme Il donne à celui qu’il ne mérite pas qu’on le lui donne ou qu’Il inflige une punition à celui qui ne mérite pas la punition : ceci est de la mécréance relative au destin et à la prédestination - et certes, il n'est de force ni de puissance qu'en Allah.

Par conséquent, la jalousie est une maladie calamiteuse : demandez la protection d’Allah contre la jalousie. Ainsi, la jalousie est comme elle est décrite dans le Hadith rapporté par Ahmad et At-Tirmidhi : « La jalousie dévore les bonnes actions, comme le feu consume le bois. » ; Soyez méfiants !

Méfiez-vous, O serviteurs d’Allah ! Soyez sur vos gardes pour que vos bonnes actions ainsi que vos bonnes œuvres ne soient dévorées à cause de la jalousie ; demandez la protection d’Allah contre la jalousie et demandez à Allah de Sa grâce et aimer pour vos frères tout le bien et invoquez [Allah] en leur faveur en demandant pour eux la Baraka – et Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut – a la grâce immense; Il est Omniscient ; Il détient la grâce immense : « qu'Il donne à qui Il veut », n’allez pas à l’encontre de la décision d’Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut - sinon: « vos œuvres deviendraient vaines sans que vous vous en rendiez compte. », méfiez-vous donc de la jalousie.

Ce qui est une obligation pour le musulman, c’est de vouloir le bien pour son frère comme il le souhaite pour lui-même. Non pas de pas détester le bien qui se trouve entre les mains de son frère, au contraire, il doit lui vouloir ce bien ; le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Aucun d’entre vous n’est [vraiment] croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même. » [Rapporté par Al-Boukhari dans le chapitre de la foi (n°13), et par Mouslim dans le chapitre de la foi (n°45)]. Considère ton frère étant toi-même, de la même façon que tu aimes le bien pour toi-même, aime le pour ton frère et ne le déteste pas lorsqu’il s’agit de ton frère. De la même façon que tu as de détester le mal pour toi-même, tu le détestes pour ton frère parce que toi et lui, vous êtes telle un seul corps. Tous les croyants ne forment qu’un seul corps. Comment peux-tu, de ce fait, envier ton frère pour un bienfait qu’Allah lui a accordé ?

Aussi, parmi les préjudices provenant de la jalousie, le fait que l’envieux soit constamment dans un état de pénitence et de rage, il mène une existence calamiteuse du fait de voir qu’une quantité de bienfaits sont accordés aux serviteurs d’Allah et que lui ne fait que les jalouser ; son cœur brule sans arrêt à leur sujet et envers Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut. Et somme toute, il mène une vie pitoyable du fait de voir les bienfaits parvenir aux serviteurs d’Allah ; mais qui donc pourrait empêcher la grâce d'Allah – à Lui la Louange – [de s’accomplir] ? : « Ce qu'Allah accorde en miséricorde, il n'est personne à pouvoir le retenir. Et ce qu'Il retient, il n'est personne à le relâcher après Lui. Et c'est Lui le Puissant, le Sage. ».

Personne ne peut empêcher le destin d’Allah et ce qu’Il à prédestiné de s’accomplir, personne ne peut empêcher l’attribution des dons [d’Allah], personne ne peut empêcher les catastrophes ; ceci est dans la main d'Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut. L’envieux mène une existence dans laquelle il est en souci permanent parce que les bienfaits d’Allah parviennent les uns après les autres à Ses serviteurs, alors qu’il aimerait que rien ne leur parvienne. Il ne veut pas que les gens reçoivent leur subsistance, il ne veut pas que les gens s’instruisent, il ne veut pas que les gens bénéficient d’une quelconque grâce provenant d’Allah ; il veut tout pour lui, et rien pour les autres. C’est donc [pour cette raison], qu’il se rend malade et s’irrite et demeure dans une profonde tristesse à cause de la jalousie.

La jalousie est comparable à un feu qui brule dans son cœur, « délaisse l’envieux, car c’est en faisant cela que tu parviendras à l’écarter – ne vois-tu pas que le feu se consume lui-même, s’il ne trouve rien d’autre à dévorer ». Au final, l’envieux ne cause du tord qu’à lui-même : demandez-donc la protection d’Allah contre la jalousie et purifiez vos sentiments de la jalousie et souhaitez pour vos frères la grâce et les bienfaits, après avoir souhaité cela pour vous-même ; car ceci est le signe de la Foi [Al-Iman], le croyant aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même, voilà le vrai croyant : « Aucun d’entre vous n’est [vraiment] croyant jusqu’à ce qu’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même ».

Quant aux juifs, qu’est-ce qui les a écartés de la Foi et qui les a propulsés dans la mécréance et prédestiné au Feu et exposés la colère d'Allah, se ce n’est la jalousie : « Nombre de gens du Livre aimeraient pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru. », quelle en est la raison ? : « …par jalousie de leur part, après que la vérité s'est manifestée à eux! ». Ce qui les a poussés à faire cela, c’est la jalousie – nous cherchons refuge auprès d'Allah. De ce fait, ils ont subi la colère d’Allah et Sa malédiction est tombée sur eux et les voilà dans la mécréance jusqu'au Jour de la Résurrection ; nous demandons à Allah de nous en préserver. À l’exception de celui d’entre eux qui s’est repenti et est revenu à Allah – à Lui la Louange, Le Très Haut.

Craignez Allah, O serviteurs d’Allah ! – demandez-donc la protection d’Allah contre la jalousie ! Purifiez vos sentiments de la jalousie et invoquez beaucoup Allah pour tous les bienfaits que vous pouvez observer et demandez à Allah d’augmenter d’avantage le bien pour vos frères ; demandez pour vous la même chose que ce qu’Allah a octroyé à vos frères. Quant à celui qui observe un bienfait chez son frère, puis demande à Allah et formule le désire auprès d’Allah afin qu’Il lui accorde la même chose, dans ce cas alors il ne peut être considéré commet étant un envieux ; ceci est un désir ; Et le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « L'envie n'est permise que dans deux cas… »[2] - c’est-à-dire qu’il n’y a de désir (permis) que dans deux situations : « Un homme à qui Allah a donné la science qu’il enseigne aux gens et qu’il propage et un homme à qui Allah a accordé une grande fortune qu’il dépense dans le Sentier d’Allah. ». Ce dernier souhaite ce que veut son frère, qu’Allah lui donne la science qu’il mettra en pratique, qu’Allah lui accorde une grande fortune qu’il dépense dans ce qui est juste – son intention est noble ; il (paix et bénédictions d’Allah sur lui) : « ils sont égaux dans la récompense », l’un par son œuvre et l’autre par son intention.

Rappelez-vous ceci, O serviteurs d’Allah ! : « Demandez à Allah de Sa grâce. Car Allah, certes, est Omniscient. » [S04. V32] ; (je recherche la protection d'Allah contre Satan le banni) : « Ne convoitez pas ce qu'Allah a attribué aux uns d'entre vous plus qu'aux autres; aux hommes la part qu'ils ont acquise, et aux femmes la part qu'elles ont acquise. Demandez à Allah de Sa grâce. Car Allah, certes, est Omniscient. » [S04. V32]

Qu'Allah me bénisse ainsi que vous même par le Qur'an (le Coran sublime) et qu'Il nous fasse profiter par ce qu'il renferme comme signes et sage rappel. Je dis cette parole et je demande pardon à Allah pour tous les péchés pour vous et moi et pour le restant des musulmans, alors demandez lui pardon et revenez à lui repentant, il est certes le Pardonneur et le Miséricordieux.

 

Deuxième sermon :

Certes la louange est à Allah pour Sa grâce et Sa bienveillance, et j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah par vénération pour Lui, Seul et sans associer et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, par une profusion des salutations, ainsi que sur sa famille, ses compagnons et ses frères.

Ceci dit :

Craignez Allah – Le Très Haut, O serviteurs d’Allah ! Et également parmi les préjudices provenant de la jalousie, la jalousie peut s’interposer entre des personnes, entre des groupes de personnes, entre un pays et un autre, entre une tribu et une autre, les privant ainsi de projets que l’état envisage de réaliser à leur avantage. S’ils se jalousent mutuellement, ils n’obtiendront rien des projets qui amènent le bien pour le pays, pour les groupes et pour les individus ; et combien de projets qui étaient en cours, ont été différés à cause de la jalousie ? S’ils s’étaient unis et qu’ils l’auraient demandé et qu’ils l’auraient réellement voulu, probablement qu’ils en auraient tous tiré profit. Mais dés lors qu’ils se jalousèrent, ils en furent tous privé, ils essuyèrent tous le même préjudice. Aussi, les musulmans doivent s’écarter de ce mauvais trait de caractère, qu’ils délaissent la jalousie qu’il peut y avoir entre eux, que ce soit entre personnes, entre groupes de personnes, entre pays ou entre tribus, ils sont tous frères, ils sont tous les descendants d’Adam , ils sont tous musulmans, ils sont tous croyants, pour quelle raison se jalouseraient-ils donc, si ce n’est que le Shaytan qui alimente les troubles entre eux.

Craignez-donc Allah ; O serviteurs d’Allah ! Sachez que la meilleure parole est la Parole d’Allah et la meilleure guidée est celle de Muhammad, Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, et les pires des choses sont les choses inventées (dans la religion) et toute innovation est un égarement. Et accrochez-vous fermement à la Jama’a, car la Main d'Allah est avec la Jamâ'a (Groupe). Quant à celui qui veut s'en écarter, s'écartera de façon singulière vers le Feu !

Tout particulièrement en ces temps de troubles, accrochez-vous fermement à la Jama’a, celle des musulmans et de l’imam des musulmans ; du fait que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a avertit Hudhayfa Ibn Al-Yamân en lui révélant ceci : « Oui, il y aura des hérauts aux portes de l'Enfer, qui appelleront à eux les gens et qui précipiteront dans l'Enfer ceux qui répondront à leur appel. »[3], il (Hudhayfa Ibn Al-Yamân) demanda : "Que m'ordonnes-tu de faire si j'assiste à cela?". Il (paix et bénédictions d’Allah sur lui) répondit : « Tu devras suivre la communauté des musulmans et leur imam. ». Voilà ce que le Prophète lui a ordonné (de faire) et c’est ce qui préserve des troubles et du mal des hérauts qui appellent au Feu et à l’égarement ; et ô combien ils sont nombreux de nos jours !

Craignez donc Allah – Glorifié Soit-Il ! Et méfiez-vous des prêcheurs de l’égarement et les prêcheurs de la fitna, ne leur prêtez pas l’oreille car ils alimentent, de nos jours, les troubles entre les musulmans par le biais des médias, à travers les journaux, par le biais d’internet, par le biais de nombreux moyens récemment inventés. Ils alimentent les troubles entre les gens pour les soulever les uns contre les autres, afin de soulever les gouvernés contre le gouverneur, jusqu’à ce que le détenteur du pouvoir se mette en colère contre ceux qu’il gouverne, jusqu’à ce qu’ils s’entretuent, jusqu’à ce que le pays soit ravagé, jusqu’à ce que les gens soient déplacés, jusqu’à ce que les âmes innocentes soient tuées. Tout cela par la cause des hérauts qui se trouvent aux portes de l'Enfer, méfiez-vous d’eux ! Restez avec la Jama’a des musulmans et l’imam des musulmans et sachez que la meilleure parole est la Parole d’Allah et la meilleure guidée est celle de Muhammad, Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, et les pires des choses sont les choses inventées (dans la religion) et toute innovation est un égarement. Et accrochez-vous fermement à la Jama’a, car la Main d'Allah est avec la Jamâ'a (Groupe). Quant à celui qui veut s'en écarter, s'écartera de façon singulière vers le Feu !

« Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète; ô vous qui croyez priez sur lui et adressez (lui) vos salutations. » [Sourate Al Ahzab V.56]

Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Messager, notre Prophète Muhammad, qu’Allah soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali (que Allah les agrée) et tous les autres compagnons et ceux qui les ont succédés et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.

Ô Allah ! Honore l'islam et les musulmans et humilie le polythéisme et les polythéistes et détruis les ennemis de la Religion !

Ô Allah ! Quiconque planifie un mal contre l'Islam et les musulmans, fais que ses plans se retournent contre lui et détourne-les de nous et fais en sorte de nous épargner son mal.

Ô Allah ! Fais en sorte de nous épargner le mal des ennemis et des jaloux parmi les juifs et les chrétiens et des autres mécréants, des polythéistes, des hypocrites et des apostats.

Ô Allah ! Divise-les et disperse leur unité, et fais en sorte que leur parole soit discordante et détourne-les de nous et fais en sorte que leurs plans se retournent contre eux, car c'est Toi Omnipotent : « O notre Seigneur, accepte ceci de notre part! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient. »

Ô Serviteurs d'Allah ! « Certes, Allah commande l'équité, la bienfaisance et l'assistance aux proches. Et Il interdit la turpitude, l'acte répréhensible et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. | Soyez fidèles au pacte d'Allah après l'avoir contracté et ne violez pas vos serments après les avoir solennellement prêtés et avoir pris Allah comme garant (de votre bonne foi). Vraiment Allah sait ce que vous faites! » [Sourate An-Nahl V.90/91]

Souvenez-vous donc d'Allah, il se souviendra de vous ! Et remerciez-Le pour Ses bienfaits, Il vous les augmentera et certes, le rappel d'Allah est ce qu'il y a de plus grand. Et Allah sait ce que vous faites.


[1] At-Tirmidhi a rapporté d’après Zubayr ibn al-Awwam que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Une maladie des nations antérieures s’est propagée parmi vous : la jalousie et la haine, la raseuse qui ne rase pas la tête mais la religion. Au nom de Celui qui tient mon âme en sa main, vous n’entrerez pas au paradis aussi longtemps que vous ne vous aimerez pas mutuellement... Ne voulez-vous pas que je vous dise comment y parvenir ? Diffusez le « Salam" parmi vous. » [Hadith déclaré Hassan. Voir le Jami’ d’At-Tirmidhi, 2434].

[2] D’après Ibn Mas’oud (qu’Allah soit satisfait de lui), le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « L'envie n'est permise que dans deux cas : un homme auquel Allah a accordé des biens et qui les dépense dans ce qui est juste, et un homme auquel Allah a accordé la science (litt. la sagesse), qui s'en sert pour juger et qui l'enseigne autour de lui » [Rapporté par Al-Boukhari et par Mouslim].

[3] Hudhayfa Ibn Al-Yamân (qu'Allah soit satisfait de lui) a dit : « Tandis que tout le monde interrogeait l'Envoyé d'Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) sur le bien, moi, je l'interrogeais sur le mal par crainte d'en être atteint. - "O Envoyé d'Allah, lui dis-je, nous étions dans l'ignorance et dans le mal; quand Allah nous a envoyés ce bien (c.-à-d. l'islam). Est-ce que, après ce bien le mal viendra-t-il de nouveau?". - "Oui", répondit-il. - "Et, repris-je, après ce mal, il y aura-t-il du bien?". - "Oui, mais il ne sera jamais pur". - "Qui le troublera?". - "Des gens qui suivront une autre Sunna que la mienne et qui guideront vers une autre voie que ma bonne voie et dont tantôt vous approuverez les actes, tantôt vous les désapprouverez". - "Et après ce bien, y aura-t-il encore de mal?". - "Oui, il y aura des hérauts aux portes de l'Enfer, qui appelleront à eux les gens et qui précipiteront dans l'Enfer ceux qui répondront à leur appel". - "O Envoyé d'Allah, lui dis-je, décris-nous ces hérauts". - "Ils seront de notre race et ils parleront notre langue". - "Que m'ordonnes-tu de faire si j'assiste à cela?". - "Tu devras suivre la communauté des musulmans et leur imam". - "Mais si (alors) les musulmans n'ont ni communauté, ni imam ?". - "Ecarte-toi de toutes ces sectes, devrais-tu pour cela ne manger que les racines d'un arbre et rester ainsi jusqu'à ce que la mort t'advienne". » [Hadith Unanimement reconnu authentique – ceci est la version de Mouslim (3434)]


Source : www.alfawzan.af.org.sa - الـحـسـد

Sermon (Khoutbah) du vendredi donné par le Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve) - 23 / 1 / 1434 de l’Hégire.

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy