Le Takfir et la clarification de son danger... - Sheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - رحمه الله

La réalité du Takfir est de juger que le musulman qui témoigne de « La ilaaha illallah et Mohammadan rasouloullah » (Rien ne mérite d’être adoré excepté Allah et Mohammad est le messager d’Allah), qui fait la Salat, qui donne la Zakat, qui fait le jeûne et qui reconnait le reste des piliers de l’Islam, est un Kafir, dont le sang et les biens sont licites. Et (ce Takfir) ne se produit que lorsqu’il y a une déviance dans la pensée et un changement de la croyance...

Lire la suite

Les khawaridj - فرقة الخوارج

Imprimer

Sheikh Al-Louhaydane sur la mort de Ben Laden

Écrit par Sheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane . Publié dans Les khawaridj

Sheikh Al-Louhaydane sur la mort de Ben Laden

Sheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane (Qu'Allah le préserve)

Aussi, ce qui est demandé et ce qui incombe à l’ensemble des musulmans, c’est d’apporter leur aide aux dirigeants dans le bien, dans la droiture et la loyauté, afin de parvenir au bien ; afin que la sécurité s’établisse et afin que l’injustice cesse et que l’opprimé retrouve ses droits, et que les droits de chacun soient respectés au mieux. Voilà en effet, ce qui incombe aux musulmans, c’est d’apporter leur aide aux dirigeants, aux juges et aux prêcheurs à Allah et à chaque réformiste souhaitant que la vérité soit manifeste et qui appelle à cela ; souhaitant défendre l’opprimé et décourager l’oppresseur et qui veille à ce que les Commandements d’Allah soient établis ; souhaitant aussi ordonner le bien et interdire le mal, appeler au bien et se soustraire du faux...


Ecouter Sheikh Al-Louhaydane sur la mort de Ben Laden
Sheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Voir la vidéo Format (mp4) |Télécharger | 02 min : 22


[…] Quant à Oussama Ben Laden.

Oussama Ben Laden, était l’auteur de procédés qui ont fait l’objet de condamnation [en vue de prévenir de ses agissements] par les savants, ici chez nous dans le royaume. Il était l’auteur d’agissements [condamnables].

En ce qui le concerne, s’il est vraiment mort, alors son sort revient à Allah – Glorifié Soit-Il - car certes, Il est (Le Très Haut) Celui qui connait les secrets. Par sa cause, bien des vies ont trouvé la mort […]. Des gens ont péri et ont fait exploser des bombes alors qu’ils croyaient [en faisant cela] que c’était un jihad alors que cela n’en ai pas un (etc.). Cependant, le Seul à connaitre ce qu’il y a dans les cœurs, c’est Allah – Le Très Haut.

Ensuite, pour ce qui est de la question relative aux Khawaridj et leur cas qui est rapporté dans le récit de l’homme qui a dit au Messager : "Muhammad! Soit Juste ! Tu n’as pas été juste " et [au sujet de qui le Prophète] a dit de sa progéniture (c'est-à-dire de la descendance) émergera un groupe de gens dont votre prière vous semblera insignifiante devant leur prière, de même que votre jeûne devant leur jeûne.

[…] Ils traversent l’islam comme la flèche traverse la proie. [Voir le Hadith rapporté par Al-Boukhârî (7562, selon Abu Sa’îd Al-Khudhrî et Mouslim (1067), selon Abû Dharr]. Pourtant, ils s’adonnaient à des prières extrêmement longues et ils priaient la nuit et ils étaient les plus fervents dans leurs actes de dévotion (etc.), malgré cela, le sincère et le véridique (le Prophète) nous informa sur eux et il nous précisa quel serait l’un des deux groupes qui allait combattre l’autre et nous indiqua [aussi] que l’expédition punitive montée contre eux sera menée par le camp qui sera sur la vérité, et donc menée [plus tard] par ‘Ali – qu’Allah soit satisfait de lui - et ceux qui étaient avec lui.[Ce n’étaient donc pas des gens qui ne priaient pas] ; Et c’est la raison pour laquelle on demanda à ‘Alî - qu’Allah soit satisfait de lui - à leur sujet, « sont-ils considérés comme des mécréant où pas ? »

Il a répondu : « Non !de la mécréance, ils ont fui. » [Rapporté par ‘Abd e-Razzâq dans son recueil Al-Musannif (18656)]

Puis, il expliqua : « Ils sont nos frères qui se sont retournés contre nous. » [Rapporté par Ibn Abî Shaïba dans son recueil Al-Musannif (37763)] Donc, si Oussama Ben Laden a réellement été tué, et qu’il a été tué par l’Etat américain, Seul Allah sait si ceci est vrai ou pas. D’ailleurs, si ce qui ce dit est vrai, son corps n’a pas été remis aux musulmans pour qu’ils s’en occupent eux-mêmes. [ndt : et confirmer cela].

Quant à ce qu’il lui ai reproché, il ne fait aucun doute [qu’avec lui] des fitan sont apparues, bien que nous ne pouvons être certains qu’il en soit la cause, mais quoiqu’il en soit, il est derrière une grande partie d’entres-elles. Ainsi, s’il est mort avec la Shahada : « LA ILAHA ILA ALLAH », l’ayant attesté sincèrement, du fond de son cœur et avec la Shahada : « OUA ANA MUHAMMAD RASSOUL ALLAH », alors nous demandons à Allah de lui pardonner ; car celui qui est mort avec les deux témoignages tout en étant sincère [en les prononçant], alors Allah - Le Très Haut – est Pardonneur, Il est Généreux. Parce qu’Allah dit : « Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelqu'associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut. » [Sourate An-Nissa V.48 & 116]

[Fin des paroles du Sheikh]


[1] Hadith rapporté par Al-Boukhârî (7562, selon Abu Sa’îd Al-Khudhrî et Mouslim (1067), selon Abû Dharr.

Abu Sa'id al-Khudri (qu'Allah l’agrée) a dit : " 'Ali Ibn Abî Tâlib envoya du Yémen (il y était gouverneur) de l'or enveloppé dans du cuir teint au Messager d'Allah (paix et salut sur lui), qui l'a partagé entre quatre personnes : Zayd al-Khâil, Al-Aqra Ibn Habîs, 'Uyainah Ibn Hisn et 'Alqamah Ibn Ulathah.

Une personne a fait remarquer qu'elle était plus en droit de recevoir cette richesse que ces personnes (il était gouverneur du Nadjd). Quand cette remarque parvint au Prophète (paix et salut sur lui) il dit : "Ne faites-vous pas confiance à qui Celui qui est au-dessus des cieux a fait confiance ? La révélation vient à moi des cieux matin et soir". Alors un homme avec les yeux enfoncés, les pommettes hautes et élevées, un front saillant, la barbe épaisse et le crâne rasé se redressa et dit "Muhammad! Soit Juste !".

Le Prophète (paix et salut sur lui) s'est tourné vers lui et a répondu : "Malheur à toi. Ne suis je pas l'homme le plus Juste" ? (Sous entendu: si lui n'était pas juste, qui le serait?) ; L'homme s'en alla alors et Khâlid Ibn al-Walîd (qu'Allah l’agrée) se précipita et dit : "Ô Messager d'Allah, puis-je lui trancher la tête?"

Mais le Prophète (paix et salut sur lui) dit : "Peut-être observe-t-il la prière" Khâlid (qu'Allah l’agrée) dit alors : "Peut-être est-ce un homme qui observe les prières et dit avec sa langue ce qui n'est pas dans son cœur".

Le Prophète (paix et salut sur lui) répondit : "Je n'ai pas été ordonné de percer le cœur des gens ou de fendre leurs ventres". Alors il jeta un coup d'œil sur l'homme qui s'en allait et dit : "Il surgira de la progéniture de cet homme un peuple qui récitera le Coran, mais le Coran n'ira pas au delà de leurs gorges; ils traverseront la religion comme une flèche traverse sa cible".


Source : Fatawa Sheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane (Qu'Allah le préserve)
Lors d’une émission intitulée : « Al-Jawab Al-kafi ».
Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy