Les frères musulmans - جماعة الإخوان المسلمون

Imprimer

La règle qui consiste à s’excuser et s’entraider...

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans Les frères musulmans

  IMPORTANT ! 

La règle qui consiste à s’excuser et s’entraider...

Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)

[…] Certains parmi les prédicateurs disent : « Ne parlez pas du Tawhid... ». (En effet), des prédicateurs ! Ceux qui se font appeler eux-mêmes "prédicateurs" disent : « Ne parlez pas du Tawhid ! Vous risquerez de faire fuir les gens ! Laissez les gens ainsi sur leur croyance ! Laissez-nous (ainsi)... en concordance... : « Rassemblons-nous pour les cas sur lesquels nous sommes en accord, et excusons nous les uns les autres pour les cas sur lesquels nous sommes en divergence ».


Ecouter La règle qui consiste à s’excuser et s’entraider...
Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Voir la vidéo Format (mp4) | Télécharger | 02 min : 37


[...] Certains parmi les prédicateurs disent : « Ne parlez pas du Tawhid... ». (En effet), des prédicateurs !

Ceux qui se font appeler eux-mêmes "prédicateurs" disent : « Ne parlez pas du Tawhid ! Vous risquerez de faire fuir les gens ! Laissez les gens ainsi sur leur croyance ! Laissez-nous (ainsi)... en concordance... : « Rassemblons-nous pour les cas sur lesquels nous sommes en accord, et excusons nous les uns les autres pour les cas sur lesquels nous sommes en divergence ».

Cette règle, chez eux est en or, ils l’appellent ainsi "en or", alors qu’(en réalité) c’est une règle du Tâghût (et qui est) : « Ne blâmez pas les gens (à propos) du Shirk et du Koufr, laissez les gens sur ce quoi ils sont, libres, (selon) leurs propres croyances. Toutefois, rassemblons-nous et entraidons-nous et répliquons aux hérétiques, aux athées, aux communistes et aux laïcs uniquement. Tandis qu’entre-nous, laissez chacun sur ce quoi il est ».

En aucun cas cette parole ne peut être acceptable !

D’ailleurs, il nous est impossible de faire face aux hérétiques, aux athées et aux mécréants alors que nous sommes dans cette situation...ceci est inconcevable !

Qu’avait dit le juif lorsqu’il vint au Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) après s’être aperçu de l’erreur que commettaient certains (musulmans) ? Il dît : « Vous commettez des actes de Shirk ! Vous dites : [C’est selon la volonté d’Allah et la volonté de Muhammad] ; Vous dites aussi : [Je jure par la Ka’ba]». Regarde ! Un juif (pourtant !)... Il a blâmé cet acte ou s’en est servi comme argument contre les musulmans ! Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) interdit donc cela, il dit : « Dites : [C’est selon la volonté d’Allah Seul], ne dites plus : [C’est selon la volonté d’Allah et la volonté de Muhammad] et dites : [C’est selon la volonté d’Allah Seul] et dites : [Je jure par le Seigneur de la Ka’ba] ». Le Messager n’a pas dit : « tu es juif et nous n’acceptons pas de toi ! », non ! Il accepta cela de lui et l’interdit aussitôt.

Il incombe donc aux prédicateurs de prendre ces choses en considération, qu’ils fassent le tri dans tout cela et qu’ils défassent les musulmans de cela, avant d’inviter les mécréants à embrasser l’Islam. Qu’ils réforment avant tout leurs propres personnes, ceci est indispensable ! Car si les mécréants venaient à entrer (en Islam) suivant la voie – à l’exemple – d'Ibn 'Arabi * ou selon la voie des adorateurs de tombeaux, tout cela est identique (c’est une seule et même chose), qu’ils entrent (en Islam) ou pas, c'est pareil, tout cela n’est que de la mécréance. Ce n’est pas cela l’Islam... Na’am

[Fin de la réponse du Sheikh]


(*) : Ibn 'Arabi (558H / 1164 – 638H / 1240) : il appelait à la croyance de « wahdatou el woujoud (panthéisme) » et d’autres égarements et qui a été dénoncé par la majorité des grands savants musulmans pour sa mécréance.


Source : www.alfawzan.af.org.sa | www.sahab.net - قاعدة المعذرة والتعاون

Quelques conseils de Sheikh Salih Al-Fawzan (Qu'Allah le préserve)
Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy