Contre le terrorisme ضد العنف والإرهاب والتطرف

Allah le Très Haut dit dans Sourate An-Nissa - v 59 :" O les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement). "

Le prophète (prière et salut d’Allah sur lui) a dit dans le hadith authentique rapporté par Al-Boukhari : " Celui qui m’obéit aura obéi à Allah et celui qui me désobéit aura désobéi à Allah. Celui qui obéit au gouvernant m’aura obéi et celui qui désobéit au gouvernant m’aura désobéi. "

Le terrorisme - الارهاب والتطرف

Imprimer

La prédication réformiste dite « wahhabisme » est innocente du terrorisme !

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans Le terrorisme

La prédication réformiste dite « wahhabisme » est innocente du terrorisme !

Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)

Parmi les ruses qu’ils emploient contre cette prédication bénie, voici la plus courante : dire qu’elle est la cinquième école de jurisprudence, qu’elle est dans la voie des kharidjites, et dans cette optique, ses détracteurs l’ont nommée « wahhabisme », afin de mieux la relier au Sheikh Muhammad ibn Abdul Wahhab qui est le pionnier de cette réforme. Ils veulent ainsi créer la confusion, et faire croire aux gens que cette prédication est une école jurisprudentielle indépendante des quatre écoles orthodoxes ; qu’elle est une voie contraire au salafisme qui repose sur le livre d’Allah, la sunna et la compréhension des vertueux prédécesseurs de cette communauté…

بسم الله الرحمن الرحيم
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur de l’univers et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Ceci dit :

La grâce qu’Allah a accordée à ce pays, l’Arabie Saoudite, en particulier, et aux musulmans en général à travers la prédication de Sheikh Muhammad Ibn Abdul Wahhab, qu’Allah lui accorde sa miséricorde, avec l’assistance de la famille Sa’oud, qu’Allah les protège, est connue de chacun, où qu’il soit. Par cette prédication, Allah a restitué à la croyance sa pureté originelle, et l’a débarrassée de toute forme de polythéisme. Il a rendu à la religion sa vigueur, et l’a purifiée de l’innovation. Il a restauré le règne de la loi islamique chez les hommes, et a banni les lois préislamiques, ce qui a réjoui et consolé les croyants. Ce pays vit depuis, qu’Allah soit loué, dans la sécurité et la stabilité. Il s’y est développé un mouvement scientifique béni, puisant sa source dans le livre d’Allah, et dans la sunna de Son Envoyé – qu’Allah prie sur lui et le salue -.

Cependant, cette prédication exaspère : elle irrite les ennemis de la religion parmi les mécréants, et les hypocrites, ainsi que les ennemis de la sunna parmi les innovateurs, et les fabulateurs. Ils n’ont cessé de ruser contre cette prédication, usant de différentes sortes de stratagèmes et d’astuces pour la contrecarrer et l’anéantir. Parfois ce sont les armes et la guerre, et d’autres fois, ils emploient la machination et le mensonge. Tous ces efforts, cependant, ne font qu’augmenter la force, l’épanouissement, la consolidation, la clarté, l’extension, et l’expansion de cette prédication. Comme Allah dit : «Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d’Allah, alors qu’Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les mécréants » (Le repentir, verset : 32).

Parmi les ruses qu’ils emploient contre cette prédication bénie, voici la plus courante : dire qu’elle est la cinquième école de jurisprudence, qu’elle est dans la voie des kharidjites, et dans cette optique, ses détracteurs l’ont nommée « wahhabisme », afin de mieux la relier au Sheikh Muhammad ibn Abdul Wahhab qui est le pionnier de cette réforme. Ils veulent ainsi créer la confusion, et faire croire aux gens que cette prédication est une école jurisprudentielle indépendante des quatre écoles orthodoxes ; qu’elle est une voie contraire au salafisme qui repose sur le livre d’Allah, la sunna et la compréhension des vertueux prédécesseurs de cette communauté. Aujourd’hui, ils la qualifient de prédication terroriste et lui imputent les attaques commises contre des personnes, les destructions, et les explosions que commettent certains individus ou certains groupes suspects. Ceux qui ont imputé ces actes criminels à la prédication veulent tout simplement la dénaturer, et éloigner les gens d’elle. Ils prétendent que les auteurs de ces actes criminels sont des wahhabites !

Certaines personnes se sont, en effet, imprégnées de cette idée et se sont mises à prendre le nom wahhabisme en aversion, sans pour autant connaître les intentions sous-jacentes des ennemis de cette prédication bénie, ils se sont dressés contre elle, alors qu’elle désavoue complètement le terrorisme, et la destruction, et n’est pas non plus, loin de là, une invitation à répandre la corruption sur terre.

Si sous le nom de wahhabisme, l'on veut désigner ceux qui suivent le Sheikh Muhammad Ibn Abdul Wahhab dans sa méthodologie de prédication à la lumière du Coran et de la sunna, et de la compréhension de nos vertueux prédécesseurs, c’est alors un nom que n’entache aucune souillure ; bien plus, c’est un honneur d’être sur cette voie et de la suivre.

Mais l’objectif de cette appellation est d’insinuer que la prédication du Sheikh constitue la cinquième école, qu’elle est terroriste, et s’écarte de la voie des sunnites (Ahl As Sounna oua Al Jama’a), ce ne sont là que mensonges, et cette rumeur ne saurait nous nuire car elle est une pure calomnie, et une accusation non fondée.

Allah est le détenteur de la grâce, et Il nous suffit, et Il est notre Meilleur garant !

Que la prière et les bénédictions soient sur notre Prophète Muhammad, sa famille et tous ses compagnons.

Source : Article paru dans le magazine Da’awa (septembre 2002).
Son excellence le Sheikh Dr Saleh Al Fawzân (Qu'Allah le préserve), Membre du comité des grands savants et membre du comité permanent des fatwas du Royaume d’Arabie Saoudite.