Fondements de la Foi - الشيخ محمد بن صالح العثيمين - رحمه الله

Imprimer

LES BASES DE LA CROYANCE ISLAMIQUE

Écrit par Sheikh Muhammad Ibn Salih Al 'Outhaymine. Publié dans Les fondements de la Foi - Al 'Outhaymine

Éclaircissement sur le fondement de la foi musulmane...

Sheikh Muhammad Ibn Salih Al 'Outhaymine (Qu'Allah le préserve)

L'Islam, comme il a été mentionné auparavant, comprend d’une part une croyance (le dogme) et d’autre part des lois. Nous avons évoqué certaines de ses lois et ce que l’on considère comme étant leurs bases fondamentales : Les cinq piliers. Quant à la croyance islamique, elle repose sur la foi en Allah, Ses anges, Ses Livres, Ses messagers, le Jour du Jugement Dernier et le destin bon ou mauvais.

[A LA LUMIERE DU CORAN ET DE LA SOUNNA AUTHENTIQUE]

Le Coran et la Sounna du prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah sur lui) l’attestent explicitement :

Allah ‘aza oua djal dit dans le Coran : La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le levant ou le couchant, mais la bonté pieuse est de croire en Allah, au Jour Dernier, aux anges, aux Livres et aux prophètes... ﴿ (Sourate 2 El Baqara/La Vache V. 177)

Et Il dit à propos du destin : Nous avons crée toute chose avec prédestination et Notre ordre est une seule parole, il est prompt comme un clin d’œil. ﴿ (Sourate 54 Al Qamar/La Lune V. 49-50)

Dans la Sounna authentique, lorsque Jibrîl questionna le prophète au sujet de l’Iman (la Foi), le messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) répondit : « El Iman, c'est de croire en Allah, Ses anges, Ses livres, Ses messagers, au Jour du Jugement Dernier et de croire au destin bon ou mauvais ». Rapporté par Mouslim

Note importante :

Pour ce qui concerne le destin « bon », la chose est claire et évidente. Par contre, la description du destin comme étant « mauvais » correspond aux choses destinées et non au destin même, qui est l’acte d’Allah. En effet, les actes d’Allah ne sont en aucun cas « mauvais », au contraire Ses actes sont bons et sages. Cependant, le « mauvais » se trouve dans les effets et conséquences de ses actes qu’Il a destiné et non dans Ses actes.

 

C’est pourquoi, le prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « le mauvais n’est pas attribué à Toi Ô Allah !». (Rapporté par Mouslim)

Par exemple, nous trouvons du mauvais dans les créatures et les choses destinées ; comme les serpents, les scorpions, les fauves, les maladies, la pauvreté, la famine…Pour l’être humain tout cela est mauvais car ceci ne lui convient pas.

De même, les désobéissances, les turpitudes, la mécréance, la perversité, les tueries…sont considérées comme mauvaises, mais pour Allah elles sont bonnes. Car Allah Le Très Haut les a destinées dans un but d’une infinie sagesse, connu chez certains et ignoré chez d’autres.

Et c’est pourquoi, il est impératif de savoir que la description du destin comme étant mauvais, correspond aux choses destinées et aux effets et conséquences des actes d’Allah, non pas au destin et aux œuvres d’Allah.

Et saches aussi, que les effets et conséquences des actes d’Allah sont « mauvais » en eux-mêmes et vue d’un autre côté, ils sont « bons ».

Allah ‘aza oua djal a dit : La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens ont accompli de leurs propres mains ; afin qu’[Allah] leur fasse goûter une partie de ce qu’ils ont œuvré ; peut-être reviendront-ils (vers Allah). ﴿ (Sourate 30 Ar-Rûm / Les Romains, Verset V.41)

 

Ici le résultat est bon ; donc le mauvais l’est de façon auxiliaire dans la chose destinée mais ne l’est pas en réalité car le résultat sera bon.

 

En conclusion :

• Premièrement : La description du destin comme étant mauvais correspond aux effets et conséquences des Actes d’Allah et non à Ses Actes (comme le destin) car ceux-ci sont bons et la preuve de cela, c’est la parole suivante du prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui): « le mauvais n’est pas attribué à toi Oh Allah ! »

• Deuxièmement : Le mauvais correspondant aux effets et conséquences des actes d’Allah n’est pas un mauvais pur, car des bonnes choses peuvent en découler.

Par conséquent, le mauvais est une chose auxiliaire et Allah ne crée pas le mal pur qui ne contient aucun bien ou utilité et qui n’a aucun but ou sagesse.