La science et la foi...

Sheikh Abdoul-Aziz Ibn Abdallah Ibn Baz (Qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit : « La science [al 'ilma] c’est de dire : " Allah à dit [dans Son Livre]... et le Prophète a dit..., c’est cela la véritable science et donc la connaissance du Livre d’Allah et de la Sounna du messager d’Allah et ce qui peut aider à cela [ce qui nous ais parvenu des Salafs As-salih]... Le devoir des gens de science [ahl al ‘Ilm], est de se concentrer sur ces deux grandes règles et d’appeler les gens à se conformer à cela de même pour ce qui est de leurs élèves [toulab al ‘Ilm]. Que leur but ou leur objectif soit de toujours se concentrer sur ce qu’a dit Allah et ce qu’a dit Son messager, de s’y conformer par la pratique et d’appeler les gens à s’y conformer. Il est interdit d’appeler les gens à une quelconque divergence ou division et ne jamais accorder de crédit aux partis d’untel ou un autre, de même que l’avis d’untel ou les paroles d’un autres, mais le devoir qui nous incombe est que l’appel à la religion d’Allah soit unique et identique pour tout le monde c'est-à-dire se concentrer sur ce qu’a dit Allah [dans le Coran] et ce qu’a dit Son messager [dans la Sounna]. Surtout ne pas se concentrer sur une seule doctrine [madhab]… […] Le but des musulmans doit être commun, et leur chemin aussi, celui de se conformer au Livre d’Allah [Al-Kitab] et la Sounna de son messager ! »

La science et la Foi - العلم و الإيمان

Imprimer

L’argumentation qui consiste à dire : « sur ce point il y a divergence… » ?

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans La science et la Foi

L’argumentation : « sur ce point il y a divergence… » ?

Sheikh Salih Ibn Abdallah Fawzan Al-Fawzan (Qu'Allah le préserve)

Il n’est pas permis à celui qui a de la science de promulgué aux gens ce qui se rapproche de son propre penchant !!!

Quant à l’ignorant (dans la religion), il ne lui est pas permis de s’exprimer sur la législation d’Allah en s’appuyant sur ce qu’il a pu lire ou écouter comme enregistrement alors qu’il n’a pas le savoir qui lui permettrait de voir si cela repose sur un bien-fondé et si cela est conforme ou pas au Livre et la Sounna ; Allah ne nous a pas ordonné de revenir aux livres de jurisprudence sans compréhension, mais Il nous a ordonné de consulter les gens de science comme Allah – Gloire à Lui – a dit dans ce verset : « Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas. » [Sourate An-Nahl V.43]

Allah – Le Très Haut – dit : « "Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie."Voilà ce qu'Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété. » [Sourate Al-An’am V.153]

Et aussi : « O les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement). » [Sourate An-Nissa V.59]

Et le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) a dit : « …En réalité, celui d’entre vous qui vivra après moi verra une divergence de vues. Restez donc attachés à ma Sounna, à celle des califes bien guidés après moi. Mordez-y à pleine dents (par vos molaires).». [Rapporté par Ahmad, Abou Daoud et At-Tirmidhi qui le déclare : bon et authentique].

Ainsi, dans ce hadith, Allah et Son Messager nous ordonne de nous référer à l’avis qui repose sur une preuve (dalil) tirée du Livre (Coran) et la Sounna dans le cas ou des savants divergent au sujet d’un jugement concernant un sujet plutôt qu’un autre et de délaisser ce qui est non conforme aux preuves (dalil) car ceci est un signe montrant la Foi en Allah et au Jour dernier et parce que cela est préférable pour nous et d’une meilleure finalité.

Et si nous devions prendre les autres arguments opposés aux preuves (le Coran et la Sounna), alors nous connaitrions la division en s’éloignant du chemin d’Allah et cela nous conduirait sur un chemin sinueux et finalement vers un égarement certain comme ceci nous a été révélé au sujet des juifs et des chrétiens qui ont pris leurs rabbins et leurs moines, comme Seigneurs en dehors d'Allah.

Et lorsque 'Adi Ibn Hâtim (qu’Allah soit satisfait de lui) questionna au sujet de ces gens qui ont été pris comme Seigneurs en dehors d'Allah, le Prophète (bénédiction et salut d’Allah sur lui) expliqua que "les prendre comme Seigneur en dehors d’Allah " signifie qu’ils les ont suivi lorsqu’ils eurent autorisé ce qu’Allah avait rendu illicite et lorsqu’ils eurent interdit ce qu’Allah avait rendu licite.

Ainsi, tu vois aujourd’hui beaucoup de ces gens-là lorsque tu interpelles l’un d’entres eux sur sa faute et que tu lui fais la remarque, il te répond : « sur ce point il y a divergence… ». Tu vois cette personne se réfugier derrière la divergence pour se justifier de son acte même si cet acte est opposé aux preuves (dalil) ; quelle est donc la différence entre elle et ce sur quoi étaient les gens du livre ? Ceux qui ont pris leurs rabbins et leurs moines, comme Seigneurs en dehors d'Allah !

Il est recommandé à ces gens-là qu’ils craignent Allah au plus profond d’eux même et qu’ils sachent que la divergence sur une question ne veut pas dire s’opposer aux preuves (dalil) ; conséquence de cela beaucoup d’ignorants (dans la religion), suivent l’avis de personnes qui ont enregistrées sur leur ordinateur des propos collectés dans des livres qui traitent des divergences et se permettent, sans discernement, de donner leur avis sur la question selon leur propre inclinaison, sans faire la distinction entre les avis qui s’appuient sur des preuves fiables de ceux qui ne le sont pas, soit par pur ignorance ou parce qu’il suit sa propre passion.

Quant à l’ignorant (dans la religion), il ne lui est pas permis de s’exprimer sur la législation d’Allah en s’appuyant sur ce qu’il a pu lire ou écouter comme enregistrement alors qu’il n’a pas le savoir qui lui permettrait de voir si cela repose sur un bien-fondé et si cela est conforme ou pas au Livre et la Sounna ; Allah ne nous a pas ordonné de revenir aux livres de jurisprudence sans compréhension, mais Il nous a ordonné de consulter les gens de science comme Il – Gloire à Lui – dit dans ce verset : « Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas. » [Sourate An-Nahl V.43].

Et celui qui suit ses passions, il ne lui est pas permis de faire de sa passion sa propre divinité en dehors d’Allah ; c’est-à-dire de prendre une parole qui est en adéquation avec ses penchants et d’en rejeter une autre qui ne l’est pas.

Allah – Le Très Haut – dit : « Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d'Allah? » [Sourate Al Qassass V.50], « Ne vois-tu pas celui qui a fait de sa passion sa divinité? Est-ce à toi d'être un garant pour lui? » [Sourate Al Forqan V.43]

Il n’est pas permis à celui qui a de la science de promulgué aux gens ce qui se rapproche de son propre penchant, ainsi il va les égarer très loin du sentier d’Allah, en prenant pour prétexte de prôner la faciliter (aux gens) alors qu’en réalité, la facilité se trouve dans le suivi des preuves pour ne pas faire partie de ceux qu’Allah a dit d'eux : « Qu'ils portent donc, au Jour de la Résurrection, tous les fardeaux de leurs propres œuvres ainsi qu'une partie des fardeaux de ceux qu'ils égarent, sans le savoir.» [Sourate An-Nahl V.25]

Je demande à Allah de nous accorder à tous la science utile et les œuvres pieuses. Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Source : www.alfawzan.af.org.sa - الاستدلال بقول: المسألة فيها خلاف

Ecrit par Sheikh Salih Ibn Abdallah Fawzan Al-Fawzan (Qu'Allah le préserve) | Membre du Comité des Grands Savants.
Traduction rapprochée :
par AbuKhadidja Al Djazairy