La Profession de Foi - الشيخ محمد بن صالح العثيمين - رحمه الله

Imprimer

La Croyance aux Anges

Écrit par Sheikh Muhammad Ibn Salih Al 'Outhaymine. Publié dans La Profession de Foi - Al 'Outhaymine

La Profession de Foi des Gens de la Sounna et du Consensus...

Sheikh Muhammad Ibn Salih Al 'Outhaymine (Qu'Allah le préserve)

Notre foi consiste en la croyance en Allah, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses messagers, au Jour Dernier et au destin bon ou mauvais.

[Les titres entre crochets sont du traducteur]

Nous croyons aux anges d’Allah le Très-Haut, et qu’ils sont : « ...des serviteurs honorés * Ils ne devancent pas Son commandement et agissent selon Son ordre. » [Les Prophètes, v. 26, 27.]

Allah le Très-Haut les a créés ; ils Lui vouent une adoration et Lui obéissent : « Ils ne se considèrent point trop grands pour L’adorer et ne s’en lassent pas * Ils exaltent Sa gloire nuit et jour et ne s’interrompent pas. » [Les Prophètes, v. 19, 20.]

Allah les a cachés de nos regards ; nous ne les voyons donc pas, mais il arrive qu’Il les dévoile à certains de Ses serviteurs, parmi eux, le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui). Il a vu l’ange Gabriel (Jibrîl) sous sa vraie forme : il avait six cents ailes et cachait tout l’horizon. En d’autres circon­­stances, l’ange Jibrîl se présenta sous la forme d’un homme parfait. Lorsqu’il vînt à Marie (Maryam), celle-ci lui parla et lui aussi lui parla. Et il vînt aussi voir le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), sous la forme d’un homme que personne ne connaissait, alors que les Compagnons se trouvaient présents. On ne décelait aucune trace visible de voyage sur lui ; il était vêtu de blanc vif et ses cheveux étaient très noirs. Il s’assît auprès du Prophète (), plaça ses genoux contre les siens et posa la paume de ses mains sur les cuisses du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ; il lui parla et le Prophète lui répondit. Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) informa ensuite ses Compagnons que c’était l’ange Jibrîl, [venu pour les informer sur leur religion] [Rapporté par Mouslim du hadith d’Omar ibn Al-Khattâb — qu’Allah l’agrée.].

  • Nous croyons qu’Allah le Très-Haut a imposé des tâches aux anges.

Parmi eux, l’ange Jibrîl est chargé de faire descendre la révélation de la part d’Allah sur Ses prophètes et messagers choisis ; Michaël est chargé de la pluie et de la végétation ; Isrâfîl, chargé de souffler dans la trompe lorsque tous les hommes mourront et sortiront de leur tombe ; l’ange de la Mort est chargé de prendre les âmes ; l’ange des montagnes a pour rôle de s’en occuper ; Malik est le gardien de l’Enfer.

Parmi eux également, les anges chargés des embryons dans les matrices ; d’autres, chargés de protéger les Fils d’Adam (les êtres humains), d’autres sont chargés d’inscrire leurs oeuvres. Il y en a deux pour chacun d’entre nous : « ... Un assis à droite, et un à gauche, ils recueillent * Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire. » [Qâf, v. 17, 18.]

... Et d’autres chargés d’interroger le mort dans sa tombe. Deux anges viennent le questionner sur son dieu, Sa religion et Son prophète, alors : « Allah affermira les croyants par une parole ferme dans la vie présente et dans l’au-delà. Tandis qu’Il égare les injustes. Et Allah fait ce qu’Il veut. »[Ibrahim, v. 27 ; c’est-à-dire qu’ils répondront juste aux questions posées par les anges.]

Et parmi eux aussi, les anges au service des habitants du Paradis : « Les anges entreront chez eux de chaque porte * Paix sur vous pour ce que vous avez enduré. Alors, quelle est belle, votre ultime demeure ! » [Le Tonnerre, v. 23, 24.]

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a mentionné la « Maison pleine » (Al-Beyt Al-Ma’mûr) se trouvant au ciel, qui est visitée chaque jour par soixante-dix mille anges, qui ne reviennent jamais à cet endroit, jusqu’au dernier [Rapporté par Al Boukhari et Mouslim.]— dans une autre version, ils y prient.