Le Bon Comportement - حسن الخلق - الأخلاق الحميدة

Imprimer

L'ironie et le sarcasme envers les croyants...

Écrit par Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al Badr. Publié dans Le Bon Comportement

L'ironie et le sarcasme envers les croyants...

Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al Badr (Qu'Allah le préserve)

" Cette moquerie qui découle des ennemis de la da’wa à Allah et des ennemis des prédicateurs, n’est que la preuve que le moqueur en question est à court d'argument et en échec totale dans son raisonnement. Ainsi, celui qui est à court d'argument à toujours recours à ce genre de moyens vulgaires et ces procédés honteux ; ceci montre qu’il n'a pas de réponse à l'argument par un autre argument et la preuve par une autre preuve et de références par d’autres références ; c’est la raison pour laquelle il a recours à ce type de combinaison, en utilisant la moquerie. Car s’il avait avec lui une quelconque preuve, si preuve il y a et un quelconque argument, si argument il y a, alors il les aurait déjà mis en avant après avoir pris connaissance de chacune des preuves et de chacun des arguments... "


Ecouter L'ironie et le sarcasme envers les croyants...
Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al Badr

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Voir la vidéo Format (mp4) | Télécharger | 09 min : 509


Certes la louange est à Allah, Seigneur des mondes, j’atteste qu’il n’y a de divinité si ce n’est Allah, Seul et sans associer et j’atteste que Muhammad est Son serviteur et messager ; Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons...

Ceci dit :

Au sujet de la parole de notre Seigneur – Le Très Haut – dans la sourate Al Mutaffifin (les fraudeurs) : « Les criminels riaient de ceux qui croyaient, et, passant près d'eux, ils se faisaient des œillades, et, retournant dans leurs familles, ils retournaient en plaisantant, et les voyant, ils disaient: "Ce sont vraiment ceux-là les égarés". Or, ils n'ont pas été envoyés pour être leurs gardiens. Aujourd'hui, donc, ce sont ceux qui ont cru qui rient des infidèles. Sur les divans, ils regardent. Est-ce que les infidèles ont eu la récompense de ce qu'ils faisaient ? » [Al Mutaffifin (Les fraudeurs) .V29/36]

[Le Sheikh explique les versets ci-dessus]

Ce noble segment comblé de grâce, comporte une note de réjouissance pour les gens de la Foi ; tout particulièrement pour ceux qui prêtent une attention spécifique à la da’wa à Allah – Exalté Soit-Il – et à l’ordonnance du bien et à l’interdiction du mal.

La personne qui est conforme à cela, sera obligatoirement affectée par un préjudice en empruntant ce chemin et subira toute forme d’abus, de railleries, de moqueries et de sarcasmes, car il s’agit là d’une tradition (sounna) dite ancienne (faisant partie du passé) ; puisque les prophètes d’Allah – Que Sa paix et Ses bénédictions soient sur eux -, quant à eux, n’ont pas échappés aux mauvaises langues des moqueurs et aux mauvaises paroles des railleurs ; ils se moquaient des prophètes et riaient de leur prêche. Dés qu’ils parlaient d’eux, Ils se mettaient à les dénigrer, à les calomnier en parlant mal sur eux ; et certes, les injustes verront bientôt le revirement qu'ils (éprouveront) !

Ceci est donc une ancienne tradition ; cependant, la fin (heureuse), Allah – Exalté Soit-Il – l’a réservée aux gens de la Foi, elle sera réservée aux gens de la Taqwa ".

Si le prédicateur à Allah – Exalté Soit-Il – conditionne sons âme pour que celle-ci soit assurée de ne pas échapper à toute forme de moqueries et de railleries et qu’elle sache que cela n’est qu’une ancienne tradition valable pour toute personne qui se consacre à la da’wa à Allah – Exalté Soit-Il – et à l’ordonnance du bien et à l’interdiction du mal, alors elle finira par ne plus donner d’importance à la moquerie d’un moqueur et à la raillerie d’un railleur ; cela ne l’affectera point et ne le dissuadera point dans la continuité de son prêche à Allah – Exalté Soit-Il – ; au contraire, il se verra récompenser pour cela par la patience et l’espoir de la récompense ( divine ).

Ensuite, cette moquerie qui découle des ennemis de la da’wa à Allah et des ennemis des prédicateurs, n’est que la preuve que le moqueur en question est à court d'argument et en échec totale dans son raisonnement. Ainsi, celui qui est à cout d'argument à toujours recours à ce genre de moyens vulgaires et ces procédés honteux ; ceci montre qu’il n'a pas de réponse à l'argument par un autre argument et la preuve par une autre preuve et de références par d’autres références ; c’est la raison pour laquelle il a recours à ce type de combinaison, en utilisant la moquerie. Car s’il avait avec lui une quelconque preuve, si preuve il y a et un quelconque argument, si argument il y a, alors il les aurait déjà mis en avant après avoir pris connaissance de chacune des preuves et de chacun des arguments.

Ceci est donc la preuve de son échec et la démonstration qu’il ne dispose pas de preuves ni d’arguments, car de toute façon il ne peut y avoir d’argument lorsqu’on a recours à une telle conduite.

Tout ceci fait partie des choses qui doivent augmenter la clarté du prédicateur à Allah – Exalté Soit-Il – lors de sa da’wa et augmenter sa ferveur dans l’accomplissement de sa tâche ; et ne jamais avoir recours à ce genre d’exagération qui consiste à pratiquer la raillerie et la moquerie.

Allah – Le Très Haut - a donc réservée la fin (heureuse) aux gens de la Foi, observes-donc leur réjouissance lorsqu’on annonce la fin heureuse et la bonne issue dans la parole d’Allah – Exalté Soit-Il – dans la dernière partie du ce noble segment comblé de grâce : « Aujourd'hui, donc, ce sont ceux qui ont cru qui rient des infidèles. Sur les divans, ils regardent. Est-ce que les infidèles ont eu la récompense de ce qu'ils faisaient ? » [Al Mutaffifin (Les fraudeurs) .V29/36].

Quel avantage et quel profit peut en tiré celui qui ne compte pour lui aucune œuvre à part celle de se moquer des gens du bien et de railler envers les gens nobles et bons, de tout cela ne peut résulter que de la déception.

Quant aux gens de la Foi, ils seront : « Sur les divans, ils regarderont. » ; Et avant cela, la description que voici a été mentionné dans la parole suivante : « Les bons seront dans (un Jardin) de délice, sur les divans, ils regardent. Tu reconnaîtras sur leurs visages, l'éclat de la félicité.» [Al Mutaffifin (Les fraudeurs) .V22/24].

Plusieurs interprétations ont été apportées quand au segment : « Sur les divans, ils regarderont. » :

- la plus authentique et la plus éminente a pour signification la vision de la Face d'Allah –Louange à Allah Le Très Haut, Le Noble ; qui est en soit la plus grande largesse et le plus grand présent. Ainsi, Il dit dans ces deux versets : « Les bons seront dans (un Jardin) de délice, sur les divans, ils regardent. Tu reconnaîtras sur leurs visages, l'éclat de la félicité.», qui sont comparable à la parole d’Allah - Louange à Lui, Le Très Haut - dans ces deux verset : « Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants, qui regarderont leur Seigneur » [Al-Qiyama (La résurrection) .V22/23].

- Une autre interprétation au sujet de la vision visant tout particulièrement ce segment : « Sur les divans, ils regarderont. », ainsi il est dit qu’ils regarderont ce qu’Allah leur aura préparé comme délices au Paradis.

- Et d’autres disent, qu’ils regarderont plutôt leurs ennemis et leurs rivaux pendant qu’ils seront châtiés dans le Feu. Et d’autres interprétations furent avancées à ce sujet.

Cependant, le savantissime Ibn Qayyim Al-Jawziyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) dit que celui qui restreint l’explication de ce verset à son sens apparent, alors il lui a enlevé son sens véritable ; il cite également (qu’Allah lui fasse miséricorde), que la parole la plus juste pour ce qui est de la signification de " regarder" dans ce verset est la vision de la Face d'Allah – Gloire et Louange à Lui – et ces versets sont semblable à la parole d’Allah – Exalté Soit-Il – : « Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants,] c'est-à-dire ravissants, sublimes [qui regarderont leur Seigneur » [Al-Qiyama (La résurrection) .V22/23].

Et celui dont Allah - Louange à Lui, Le Très Haut - a fait don de l’apprentissage de la science et de la compréhension de la religion, doit se motiver par lui-même afin de promulguer le conseil aux gens et les appeler à Allah - Gloire et pureté à Lui – ; et il se doit d’enseigner avec sagesse et avec la bonne exhortation, accompagné d’une immense patience face au comportement des gens à qui il promulgue le prêche et face au mal ou aux moqueries ou au sarcasme de beaucoup d’entres-eux ; et que la personne sache que la fin heureuse sera pour lui dans cette vie d’ici-bas et dans l’au-delà et que la réussite est entre les Mains d'Allah Seul, et sans associer.

[…]

[Le Sheikh fait des invocations…]

Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Ton Messager, notre Prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Source : www.al-badr.net - السخرية بالمؤمنين

Sheikh Abdrazzaq Ibn Abdelmohsin Al-‘Abbad Al-Badr (Qu'Allah le préserve).
Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy