Par la sagesse nous devons appeler à Allah et la « sagesse » signifie la science [Al ‘Ilm]

Sheikh Muhammad Salih Al 'Outhaymine (Qu'Allah lui fasse miséricorde)- a dit dans "Liqâ_ât Al-Bab Al-Maftouh (1/493)" : « Celui qui réprouve le mal est comme le médecin, si en arrivant devant une blessure il l’ouvre tout de suite pour la nettoyer, il peut causer un mal plus grand encore. Mais s'il l’ouvre doucement en patientant sur les mauvaises odeurs qu’il peut sentir cela est meilleur afin d’atteindre son objectif. Si vous vous asseyez avec ceux qui commettent de mauvaises actions ce n’est pas pour rechercher le mal qu’ils commettent mais pour les appeler à Allah. Et je pense que toute personne douée de raison, si elle a à ses côté un homme de bien, laissera tôt ou tard le péché, mais il se peut aussi qu’il refuse, continue et augmente dans le péché .

Il faut patienter, mais lorsque tu sais qu’il n’y a plus d’espoir, ne t’assieds plus avec lui, au contraire il t’est obligatoire de t’écarter de lui...»

La Da'wa Salafiya - الدعوة السلفية

Imprimer

La Méthodologie des pieux prédécesseurs, un besoin fondamental pour la communauté

Écrit par Sheikh Sâlih Al-Fawzân. Publié dans La Da'wa Salafiya

 IMPORTANT !  

La Méthodologie des pieux prédécesseurs, un besoin fondamental pour la communauté

Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)

[...] La méthodologie des Salafs, est une méthodologie qui convient parfaitement en tout temps, en tous lieux, c’est une lumière provenant d’Allah – Exalté Soit-Il. Attention à ce que les paroles de ces démoralisateurs ou de ces égareurs, te poussent à te montrer négligeant envers cette méthodologie, que cela ne t’en dissuade pas. L’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Ne peut rectifier les derniers de cette communauté que ce qui a rectifié ses prédécesseurs », qu’est-ce qui a reformé ses prédécesseurs ? C’est le Livre (Coran), la Sounna et le suivi du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui). C’est le fait d’œuvrer en conformité avec le Coran et la Sounna, qui a réformé la première génération de la communauté (musulmane) et la postérité de cette communauté ne se réformera qu'à la base de ce qui servit de réforme pour ses prédécesseurs.

Donc, celui qui désire pour lui le salut, n’a qu’à étudier la doctrine des Salafs, s’y cramponner et appeler à la suivre, car c’est le chemin du salut, c’est l’embarcation de Nouh (Paix et Salut sur Lui), celui qui monte dedans aura le salut et celui qui la rejette est perdu, noyé dans l’égarement. Il n’y a donc de salut possible pour nous qu’avec la doctrine des Salafs et nous ne pouvons connaitre cette doctrine que par l’apprentissage. (Nous devons) l’apprendre, l’enseigner et l’étudier, en implorant Allah (par cette formule) : « Guide-nous dans le droit chemin, * le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs... » [S01 .v06/07]...


Ecouter La Méthodologie des pieux prédécesseurs, un besoin fondamental pour la communauté
Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Voir la vidéo Format (mp4) | Télécharger | 35 min : 35


(( منهج السلف الصالح وحاجة الأمة إليه))

بسم الله الرحمن الرحيم
Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Certes la louange est à Allah, Le Seigneur des mondes, et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Ceci dit :

Le sujet de cette conférence, est un sujet de la plus haute importance et comme vous venez tout juste de l’entendre et il vient d’être annoncé, elle s’intitule : « La voie des pieux prédécesseurs, un besoin fondamental pour la communauté ».

Ce qui est visé par "pieux prédécesseurs", c’est le premier siècle de cette communauté et ce sont les compagnons du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui), parmi eux il y a les Émigrés et les Auxiliaires. Allah – Exalté Soit-Il, le Très Haut – dit : « Les tout premiers [croyants] parmi les Mouhadjiroun [ceux qui ont émigré de Makkah à Al-Madinah (Médine)] et les Anssars [Auxiliaires c'est-à-dire les habitants de Médine] et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils L'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès! » [S09. v100]

Allah – Louange à Lui, dit aussi : « [Il appartient aussi] aux Mouhadjiroun [ceux qui ont émigré de Makkah à Al-Madinah (Médine)] besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu'ils recherchaient une grâce et un agrément d'Allah, et qu'ils portaient secours à (la cause d') Allah et à Son Messager. Ceux-là sont les véridiques. » [S59. v08], ce verset vise les Émigrés. Allah dit ensuite à propos des Auxiliaires : « Il [appartient également] à ceux qui, avant eux, se sont installés dans le pays et dans la foi, qui aiment ceux qui émigrent vers eux, et ne ressentent dans leurs cœurs aucune envie pour ce que [ces immigrés] ont reçu, et qui [les] préfèrent à eux-mêmes, même s'il y a pénurie chez eux. Quiconque se prémunit contre sa propre avarice, ceux-là sont ceux qui réussissent. » [S59. v09]. Puis Allah dit au sujet de ceux qui viendront après eux : « Et [il appartient également] à ceux qui sont venus après eux en disant: «Seigneur, pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi; et ne mets dans nos cœurs aucune rancœur pour ceux qui ont cru. Seigneur, Tu es Compatissant et Très Miséricordieux» » [S59. V10].

Vient ensuite, la génération de ceux qui sont venus après eux et qui ont étudiés auprès d’eux, parmi les Successeurs (Tâbi'în), puis la génération de ceux qui ont succédés à ces derniers et ceux d’après, se rapportant aux siècles préférés au sujet desquels le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Vos meilleurs sont les gens de mon siècle, puis le siècle suivant, puis le siècle suivant » - le rapporteur (du hadith) dit : « je ne sais plus si il a dit deux ou trois siècles en mentionnant son siècle ». Leur époque est supérieure à celle de ceux qui sont venus après eux, elle est nommée par : « la période des siècles préférés », ceux-là sont les Salafs de cette communauté dont le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a fait les éloges par sa parole : « Vos meilleurs sont les gens de mon siècle, puis le siècle suivant, puis le siècle suivant » [Al-Boukhari, Mouslim].

Ils représentent le modèle (à suivre) pour cette communauté. Leur méthodologie, c’est le chemin qu’ils avaient pris dans leur croyance, dans leurs transactions, dans leur comportement à adopter et dans toutes leurs affaires. En effet, c’est la méthodologie puisée dans le Livre (Coran) et dans la Sounna, étant donné qu’ils étaient proches du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et vécurent la période de la révélation. C’est parce qu’ils ont pris leur savoir directement du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui), qu’ils sont ceux qui se distinguent par les siècles préférés et que leur méthodologie est la meilleure de toutes.

D’ailleurs, c’est pour cela que les musulmans doivent faire des efforts pour connaître leur méthodologie afin de la suivre. Car il n'est possible de suivre leur méthodologie si ce n’est après avoir pris le temps de l’apprendre, de l’étudié et ensuite de la mettre en application, c’est pourquoi Allah – Exalté Soit-Il, le Très Haut – dit : « Les tout premiers [croyants] parmi les Mouhadjiroun [ceux qui ont émigré de Makkah à Al-Madinah (Médine)] et les Anssars [Auxiliaires c'est-à-dire les habitants de Médine] et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement... » [S09. v100]- c'est-à-dire : à la perfection et il n’est possible de les suivre dans un beau comportement qu’après avoir étudié leur doctrine, leur méthodologie et ce sur quoi ils étaient. Quant à s’affilier aux Salafs et à la Salafiya sans s’être renseigné à son sujet et sans chercher à connaître sa méthodologie, cela n'est d'aucune utilité, plus encore, cela devient nuisible. Il est (donc) indispensable de savoir ce qu’est la voie des Pieux prédécesseurs.

C’est pour cela que cette communauté se transmettait la méthodologie des Pieux prédécesseurs et se l’a relayait d’une génération à l’autre. Elle était enseignée dans les mosquées, dans les écoles, dans les instituts, dans les facultés et dans les universités. Voilà donc ce qu’est la méthodologie des Pieux prédécesseurs et voilà la manière pour la connaître : c’est que nous fassions l'effort d’apprendre la méthodologie des Pieux prédécesseurs purifiée, puisée dans le Livre d’Allah et dans la Sounna de Son Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a informé qu’il y aura l’apparition de divergences au sein de cette communauté, ceci conformément à sa parole (paix et bénédictions d’Allah sur lui) : « Les juifs se sont divisés en 71 factions et les chrétiens se sont divisés en 72 factions et ma communauté se divisera en 73 factions, toutes seront dans le feu excepté une seule », ils dirent (les sahabas) laquelle ô messager d’Allah ? Il répondit : « Ce sur quoi je suis aujourd’hui moi et mes compagnons (sahabas) ». [Hadith hassan (bon) : rapporté par At-Tirmidhi et par Al-Hakim dans Al-Moustadrak (1/128et 129)]. Voilà ce qu’est la méthodologie des Pieux prédécesseurs : ce sur quoi était le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui), ce sur quoi étaient ses compagnons : « et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement » ; Ce qui souligne le caractère rigoureux de la situation quant à l’apprentissage de la méthodologie des Pieux prédécesseurs afin de s’y accrocher, car il représente le chemin du salut : « Toutes seront dans le feu excepté une seule ». Et il s’agit-là du groupe sauvée qui sont les gens de la Sounna et du Consensus ; « excepté une seule »: cette faction est celle qui suit encore la méthodologie des Pieux prédécesseurs, dès lors que les gens entrent en divergence, que les doctrines, les voies, les sectes et les partis se multiplient. C’est la seule faction qui s’y cramponne et patiente sur cela jusqu’à rencontrer son seigneur – Louange à Lui, Le Très Haut.

Vers la fin de sa vie, le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) fit un sermon à ses compagnons, ce sermon éloquent eu un grand impact sur eux, il fit couler les larmes. Ils dirent alors : « Ô messager d’Allah ! On dirait le sermon de quelqu’un qui fait ses adieux. Fais-nous donc quelques recommandations ». Il (paix et bénédictions d’Allah sur lui) dit : « Je vous recommande de craindre pieusement Allah, d’écouter et d’obéir », d’écouter d’obéir à qui ? Aux détenteurs du commandement parmi les musulmans. « ...d’écouter et d’obéir même si votre émir est un esclave. Celui d’entre vous qui vivra, verra de grandes divergences. Suivez ma sunna et la sunna des califes bien guidés après moi. Cramponnez-vous y, mordez-y avec vos molaires. Et prenez garde aux nouveautés (dans la religion) [Muhdâthat], car toute innovation est un égarement. Et tout égarement est dans le Feu » [Rapporté par Ahmed, Abou Daoud n°4657 et At-Tirmidhi - authentifié par Sheikh Al-Albani dans sa correction de Sunan Abi Daoud].

Ceci est donc la recommandation du Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) à sa communauté, afin qu’elle suive la méthodologie des Pieux prédécesseurs car c’est le chemin du salut et ceci est identique à la parole d’Allah – Exalté Soit-Il, le Très Haut – dit : « Et voilà Mon chemin dans toute sa rectitude, suivez-le donc; et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. Voilà ce qu'Il vous enjoint. Ainsi atteindrez-vous la piété. », (C’est-à-dire) peut-être parviendrez-vous à vous préserver du Feu, à vous préservez de l’égarement, à vous opposez aux sectes égarées, à cheminez sur la voie conforme à la vérité jusqu’à ce que vous rejoignez votre Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui), ses compagnons et ses successeurs.

Et celui qui se cramponne à cela, en particulier vers la fin des temps, se verra confronté à des ennuis provenant des gens et des contradicteurs, il sera confronté à la réprimande et à la menace, il aura donc besoin (de faire preuve) de patience. Il sera confronté aux tentations et aux menaces qui ont pour but de l’écarter de ce chemin, à des encouragements et avertissements provenant des groupes égarés et de ceux qui suivent les sentiers déviants, (voilà pourquoi) il aura besoin (de faire preuve) de patience. C’est pour cela que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « L'islam a commencé comme quelque chose d'étrange et il redeviendra comme étrange, Alors annoncez la bonne nouvelle aux étrangers. » ; On lui demanda : « Qui sont ces étrangers, Ô Messager d'Allah ? ». Il répondit : « Ils sont ceux qui corrigent les gens lorsqu'ils deviennent corrompus. ». Dans une autre narration : « Ils sont ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu » [Hadith authentique et rapporté par Mouslim dans son Sahih (45). Mentionné par Sheikh Al Albani dans As-Sahiha (1273), Sahih Al-Jami‘ (1576) et dans Sahih Sounnan Ibn Majah (3221-3223) et par d’autres rapporteurs.]

Finalement, la personne n’est pas à l’abri de l’égarement dans ce bas monde et encore moins du Feu de (l’Enfer) dans l’au-delà, sauf si elle emprunte ce chemin, à savoir la voie des pieux prédécesseurs qui sont ceux dont Allah a dit d’eux : « Quiconque obéit à Allah et au Messager... ceux-là seront avec ceux qu'Allah a comblés de Ses bienfaits: les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! * Cette grâce vient d'Allah. Et Allah suffit comme Parfait Connaisseur. » [S04. V69/70]

C’est pourquoi Allah nous a prescrit la lecture de Sourate Al-Fatiha dans chaque raka’a (unités de prières) de nos prières obligatoires ou surérogatoires. D’ailleurs on trouve à la fin de cette sourate une invocation étonnante : « Guide-nous dans le droit chemin », le droit chemin, parce qu’il existe des sentiers déviants, trompeurs... : Toi tu demandes alors à Allah de t’éloigner de ces sentiers et de te guider sur ce chemin, c'est-à-dire : qu’Il (Allah) te montre le droit chemin et te raffermisse dessus à chaque raka’a (unités de prières), tant cette invocation est importante. Médite sur le sens de ce verset : « Le droit chemin », qui sont ceux qui suivent ce droit chemin ? Ce sont ceux qu’Allah a comblé de Ses faveurs : « Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs ». Et qui sont ceux qu’Allah a comblé de Ses faveurs ? (ce sont) : « Les prophètes, les véridiques, les martyrs, et les vertueux. Et quels bons compagnons que ceux-là! ». Si tu demandes à Allah qu’Il te guide sur ce chemin, alors tu demandes aussi à Allah de t’éloigner des sentiers de l'égarement et les voies déviantes : « Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés » [S01. v07].

Le segment : « Non pas de ceux qui ont encouru Ta colère », (ce sont) ceux qui ont encouru la colère d’Allah, à savoir les juifs qui ont eu connaissance de la vérité mais qui ne l’ont pas mis en application. Ainsi que tous ceux qui suivent le sentier des juifs bien qu’appartenant à cette communauté, (c'est-à-dire) tous ceux qui connaissent la vérité mais n’œuvrent pas en conséquence sont sur le sentier des juifs, sur le sentier de ceux qui ont encouru la colère d’Allah. Car il connait la vérité mais n’œuvre pas en conséquence, il a prit la science et a délaisser la mise en pratique. (Ceci est valable pour) tout savant qui ne met pas en pratique ce qu’il détient comme science, il fait aussi partie de ceux qui ont encouru la colère d’Allah.

Le segment : « Ni des égarés », ce sont ceux qui adorent Allah tout en étant sur l’ignorance et l’égarement. Ils adorent Allah, ils Lui consacrent des actes de dévotions, ils cherchent à se rapprocher de Lui, mais en empruntant un chemin qui n’est pas correct, une voie qui n’est pas saine, sans se baser sur une preuve provenant du Livre et de la Sounna, en suivant l'innovation (religieuse), alors que : « Toute innovation est un égarement ». Comme c’est le cas des chrétiens et ceux qui suivent leur sentier, toute personne qui adore Allah en empruntant un chemin qui n’est pas correcte et une voie qui n’est pas saine, c’est par conséquent quelqu'un d’égaré, quelqu'un qui s'est perdu en chemin et dont les œuvres sont vaines.

Ceci est une invocation globale que nous répétons dans chaque raka’a (unités de prières) de nos prières journalières, méditons-donc sur son sens, invoquons par cette formule avec un cœur attentif et en ayant compris son sens jusqu’à ce qu’on nous exauce. On doit dire après la Fatiha : « Amin », ce qui veut dire : « Ô Allah ! Exauce-moi » ; C’est une invocation importante pour celui qui a pris le temps de méditer sur son sens.

Et comme nous l’avons déjà mentionné, celui qui suit sur la voie de ceux qui seront comblés de faveurs, sera mis à l’épreuve, il sera tourmenté, rabaissé, induit en erreur et menacé. Il aura donc besoin (de faire preuve) de patience. C’est pour cela qu’il a été rapporté dans les hadiths que celui qui s’accroche à sa religion à la fin des temps, sera comparable à l’homme qui tient une braise dans sa main, car il sera lésé, il sera confronté au mal (provenant) des gens, il aura donc besoin (de faire preuve) de patience à l’image de celui qui tient une braise dans sa main. Ce n’est pas un chemin recouvert de fleurs – comme le disent (certains) – non, il faudra endurer la fatigue et supporter les brimades provenant des gens, tu auras besoin de (faire preuve de) patience, de fermeté face à de cela, et ce jusqu’à rencontrer ton Seigneur – Glorifié Soit-Il – alors que tu es sur ce chemin pour échapper au Feu. Échapper à l’égarement dans cette vie d’ici-bas à l’égarement durant cette vie d’ici-bas et échapper au Feu dans l’au-delà. Il n’y a pas d’autre chemin en dehors de celui-là et il n’y a pas de salut possible qu’en l’empruntant.

Aujourd'hui, ils cherchent à distraire (les gens) de cette méthodologie des Salafs dans les journaux, dans les magazines, dans les livres et ils rabaissent les gens de la Sounna et du Consensus. Ils rabaissent les véritables Salafis en disant que ce sont des gens d'une grande sévérité, qu’ils sont sur la voie des takfiris, qu’ils sont... et qu’ils sont... etc. Mais cela n’est pas préjudiciable, bien que cela affecte la personne qui n’a pas de patience et n’a pas une forte détermination, c’est possible que cela l’affecte.

Parmi ces gens-là, il y en a ceux qui disent : « Qui sont ces Salafs ? ». (Et répondent à la question en disant que) : « les Salafs ne sont qu’un groupe parmi d’autres, une faction comme toutes les autres, un parti comme tous les autres, il n’y a pas rien (de plus) qui les caractérisent (ces Salafs) ! » ; C’est ainsi que certains d’entre eux parlent, ils disent : « Les Salafs n’ont rien de plus qui les caractérisent, ils ne forment qu’un groupe et une faction comme toutes les autres factions et les autres partis ». (La vérité), c’est qu’en disant cela, la personne ne cherche qu’à nous éloigner de la voie des Salafs.

D’autres parmi eux disent : « nous ne sommes pas contraint à suivre la compréhension des Salafs ni leur science, nous ne sommes pas contraint de faire de même, à nous de tracer notre propre chemin, à nous de puiser à nouveau les jugements (et les règles), à nous d’apporter une nouvelle compréhension (à la religion) car celle des Salafs est trop ancienne, leur temps est révolu ! » ; Ils disent qu’elle ne convient plus à l'époque actuelle et qu’elle correspond plutôt à leur époque, alors qu’aujourd’hui c’est différent. Les voilà qu’ils cherchent donc à détourner les gens de la compréhension des Salafs et appellent à une autre compréhension. Ceci s’est largement multiplié dans les journaux et les magazines, par le biais de rédacteurs et des gens de l’égarement. Ils cherchent à nous déporter de la voie des Salafs, car si nous ne cherchons pas à connaitre la doctrine des Salafs, que nous la négligeons et que nous ne l’étudions pas, s’affilier aux Salafs ne suffira pas s’il n’y pas la science avec et la clairvoyance qui caractérise cette doctrine. Et c’est ce qu’ils veulent faire de cette doctrine, (c’est-à-dire) qu’ils aimeraient que nous délaissions la doctrine des Salafs, leur compréhension et leur science pour introduire une nouvelle compréhension (de la religion) - comme le déclarent (certains) – une doctrine qui convienne à notre époque, bien que tout cela ne soit que mensonge puisque la législation de l’Islam convient parfaitement en tout temps, en tous lieux jusqu’à l’arrivée de l’Heure (la fin du monde).

La méthodologie des Salafs, est une méthodologie qui convient parfaitement en tout temps, en tous lieux, c’est une lumière provenant d’Allah – Exalté Soit-Il. Attention à ce que les paroles de ces démoralisateurs ou de ces égareurs, te poussent à te montrer négligeant envers cette méthodologie, que cela ne t’en dissuade pas. L’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Ne peut rectifier les derniers de cette communauté que ce qui a rectifié ses prédécesseurs », qu’est-ce qui a reformé ses prédécesseurs ? C’est le Livre (Coran), la Sounna et le suivi du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui). C'est le fait d’œuvrer en conformité avec le Coran et la Sounna, qui a réformé la première génération de la communauté (musulmane) et la postérité de cette communauté ne se réformera qu'à la base de ce qui servit de réforme pour ses prédécesseurs.

Donc, celui qui désire pour lui le salut, n’a qu’à étudier la doctrine des Salafs, s’y cramponner et appeler à la suivre, car c’est le chemin du salut, c’est l’embarcation de Nouh (Paix et Salut sur Lui), celui qui monte dedans aura le salut et celui qui la rejette est perdu, noyé dans l’égarement. Il n’y a donc de salut possible pour nous qu’avec la doctrine des Salafs et nous ne pouvons connaitre cette doctrine que par l’apprentissage. (Nous devons) l’apprendre, l’enseigner et l’étudier, en implorant Allah (par cette formule) : « Guide-nous dans le droit chemin, * le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs... » [S01 .v06/07]. Nous invoquons Allah pour nous aider à y parvenir et pour qu’Il nous maintienne dessus, ceci est indispensable. La question ne repose pas sur de simples prétentions, car les vantardises, si elles ne sont pas confirmées par des preuves, ses auteurs ne sont que simples prétendants. Ce n'est pas non plus question d'affiliation, car Allah – Glorifié Soit-Il, dit : « et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement... » [S09. v100] – c'est-à-dire à la perfection. Et tu ne peux atteindre la perfection dans (l’application) de la doctrine des Salafs qu’à partir du moment où tu l’auras bien assimilé et étudié, et tu ne peux t’y accrocher que si tu fais preuve de patience dessus. Et ne prêtes pas ton ouïe aux fausses propagandes qui égarent, celles qui te détournent de cette doctrine et qui t’en dissuade. Car c’est bien celui-là le bon chemin, celui qui mène au salut : « Toutes seront dans le feu excepté une seule », ils dirent (les sahabas) laquelle ô messager d’Allah ? Il répondit : « Ce sur quoi je suis aujourd’hui moi et mes compagnons (sahabas) ». [Hadith hassan (bon) : rapporté par At-Tirmidhi et par Al-Hakim dans Al-Moustadrak (1/128et 129)]. Voilà la méthodologie des Salafs et c’est le chemin du salut qui mène au Paradis. Il n’y a pas d’autre chemin en dehors de celui-là, tous les autres sentiers ne sont qu’égarement : « Et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » [S06 v.153], ce n’est autre que le chemin d’Allah et en dehors de ce chemin-là, il n'y a que des sentiers qui égarent, des voies déviantes, sur chacune de ces voies, il y a un diable qui invite les gens à le suivre.

Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a manifesté sa crainte par rapport à ces hérauts, ces prédicateurs de l’égarement qui désireront éloigner les gens de la voie des Salafs. Il informa à leur sujet en les désignant par les hérauts aux portes de l’Enfer qui précipiteront dans l'Enfer ceux qui répondront à leur appel. La vigilance est donc de rigueur vis-à-vis de ces gens-là. Et plus le temps passe, plus l’étrangeté deviendra plus forte et les troubles (fitan) se multiplieront, (c’est pour cela) que les musulmans ont besoin de faire preuve de plus d’attention au regard de la voie des Salafs.

Parmi ces gens qui cherchent à tromper (les musulmans), il y a celui qui prétend que les gens sont tous musulmans. Tous musulmans, certes, mais sur quelle voie ? (S’il s’agit des) musulmans qui sont sur la voie du Messager et ses compagnons, alors oui ! Mais s’il l’on veut dire "musulmans" juste pour l’appellation tandis qu’ils sont sur des voies déviantes, sur la voie d’untel et untel... alors ils sont égarés et ont empruntés un sentier qui mène en Enfer. Ce n’est pas qu’une question d'appartenance à l’Islam uniquement, mais d'une (véritable) affiliation et de ce que représente cette réalité, ceci n’est d’ailleurs possible que par le biais de la science utile et l’attention allouée aux enseignements. C’est pour cela, que vous voyez les savants donner de l’importance au Dogme, à ses matières, à ses différents chapitres et à ses questions diverses. Ils ont écrit des ouvrages complets et des résumés afin de permettre l’étude de la doctrine des Salafs et lui accorder toute l’attention nécessaire pour s’y cramponner et cheminer sur cette voie.

La situation mérite davantage d’attention, en particulier lorsqu’il s’agit de faire face à ce rempart derrière lequel cohabitent obscurité et égarement, le musulman a donc besoin d’une lumière pour avancer dans l’obscurité de ces égarements et de ces inepties.

Aujourd’hui, il y a parmi un grand nombre de gens, celui qui se prétend être un savant et qui prétend avoir de la science et le savoir, alors qu’il n’a pas reçu la science de ses sources et selon les bonnes bases. Il l’a recueilli auprès de ses semblables ou dans les livres ou à travers la culture – comme le disent (certains). Et cette manière de faire, ne peut permettre l’aboutissement a un quelconque bien et ni au bon chemin. L’apprentissage de la méthodologie des Salafs doit absolument se faire d'une manière correcte pour s’y cramponner et cheminer sur cette voie. La patience est indispensable afin d’endurer ce que tu vas rencontrer comme mauvais traitements tels que le blâme, le mépris et ainsi de suite.

Vous entendez aujourd’hui toute forme de mépris et d’incrimination visant celui qui se cramponne à la doctrine des Salafs et on entend dire de lui qu’il est rétrograde et qu’il est ceci et cela (etc.). Qu’on ne te dissuade pas de suivre la vérité avec ce genre d’absurdités et ce genre de mensonges, cramponne-toi à cette voie parfaitement saine car ce n’est autre que le chemin du salut, c’est la raison pour laquelle le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Cramponnez-vous donc à ma Sounna et la Sounna des Califes bien guidés après moi. Accrochez-vous y et mordez-y avec vos molaires ! », « Celui d'entre vous qui vivra verra de grandes divergences, accrochez-vous donc à ma Sounna... ». À l’apparition des divergences, la seule chose qui peut sauver la personne c’est le fait de se cramponner à la Sounna du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et celle de ses Califes bien guidés : Car c’est le chemin du salut ! C’est le chemin de la sécurité, c’est le chemin qui mène au Paradis.

Nous devons donc montrer plus de considération à l’égard de la doctrine des Salafs et que ceux qui veulent réduire de sa valeur ou qui le désignent par des qualificatifs pitoyables ne nous en découragent pas. Cela ne doit en rien diminuer de sa valeur à nos yeux, bien au contraire, cela doit renforcer son prestige à nos yeux car ils ne combattent cette voie que parce qu’il s’agit du chemin de la vérité, or ce qu’ils désirent (pour nous) c’est l'égarement.

Méfiez-vous d’eux, ô serviteur d’Allah ! Ne vous suffisez pas d’une simple appartenance (à l’islam), ne vous enfermez pas dans cette prétention qui laisserait croire que vous avez de la science sans avoir étudié (la religion), car recueillir la science se fait auprès des savants connus pour cela et des savants qui sont sur la droiture et sur le bon chemin. Évitez ces sentier sinueux dont Allah nous a mis en garde (dans ce verset) : « Et ne suivez pas les sentiers qui vous écartent de Sa voie. » [S06 v.153] ; (c'est-à-dire) la voie d’Allah – Louange à Lui, Le Très Haut - autrement dit le chemin d’Allah.

Nous avons grandement besoin de cela, particulièrement aujourd'hui où les troubles (fitan) se sont intensifiés, que les prêcheurs de l’égarement se sont multipliés et que les moyens pour répandre le mal entre les gens se sont accrus. Ces moyens étant malsains et précis à la fois, parviennent à rentrer chez les gens jusque dans leurs demeures, jusque dans leur chambre à coucher, afin de les appeler à l’égarement, à l'obscénité, à la convoitise de choses interdites et à des pensées déviantes. C’est ce qu’ils appellent élargir son ouverture vers le monde, vers la diversité culturelle et ne pas rester fossilisé, ne pas resté rigide. Cela ne doit pourtant pas décourager le musulman au regard de la méthodologie des Salafs, au regard de leur doctrine et de leur science.

La méthodologie des Salafs est plus sûre, plus clairvoyante et plus sage que celles des successeurs (Khalaf). La science des Salafs est pure, puisée dans le Livre (Coran) et dans la Sounna, alors que celle des successeurs (Khalaf), elle est trouble, elle renferme un grand nombre de choses non purifiés. Quant à la science des Salafs, elle est filtrée, c’est pour cela que vous constaterez que les ouvrages des Salafs, plus ils sont anciens, plus vous les verrez simples, réclamant moins d’efforts. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle le savantissime Ibn Rajab – qu’Allah lui fasse miséricorde – a dit dans son livre intitulé : " La supériorité de la science des Salafs sur la science des Khalaf (successeurs) ", il a dit : « Les Salafs usaient de peu de paroles, mais leur science était considérable, tandis que les successeurs usent de plus de paroles mais leur science est limitée ».

Nous devons faire preuve d’une attention toute particulière sur ce point. Voici la méthodologie des Salafs, selon laquelle il n'y a de salut pour nous que si nous empruntons cette voie et patientons dessus après l’avoir assimilé et étudié correctement comme il se doit et non de manière détournée et trompeuse. Il y a des choses qui sont imputées aux Salafs alors que ce sont des faussetés qui ne font pas partie de la doctrine des Salafs, il faut donc se méfier de ces choses-là.

Voilà de simples paroles sur le sujet et certes, je ne saurais cerner tous ses aspects, cependant Allah – Exalté Soit-Il – dit : « Et rappelle; car le rappel profite aux croyants. » [S51 v.55], « Rappelle, donc, où le Rappel doit être utile. * Quiconque craint (Allah) s'[en] rappellera » [S87 v.09/10].

Et que la prière et la paix d’Allah soient sur notre Prophète Muhammad, ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.

Source : www.alfawzan.af.org.sa - منهج السلف الصالح وحاجة الأمة إليه

Conférence intitulée : "La Méthodologie des pieux prédécesseurs, un besoin fondamental pour la communauté"
donné par l'éminent savant, le Sheikh Salih Ibn Fawzan Abdallah Al Fawzan (Qu'Allah le préserve)
ألقاها يوم الخميس 3 من المحرَّم 1435هـ الموافق 7-11-2013

Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy