Comprendre le Minhaj - منهاج السلف الصالح

Imprimer

Comment répliquer à celui qui est tombé dans l’erreur ?

Écrit par Sheikh ‘Ubayd Al-Jabiri . Publié dans Comprendre le Minhaj

Comment répliquer à celui qui est tombé dans l’erreur ?

Sheikh ‘Ubayd Al-Jabiri (Qu’Allah le préserve)

[...] s’il s’avère que cette faute est faite en public, publiée dans un livre ou présente dans des cassettes ou formulée durant un cours, alors on doit emprunter la même direction (dans la réfutation) parce que l’objectif est de débarrasser la véritable pratique religieuse de l‘impureté qu’est l’innovation (dans la religion) ; et s’il s’avère que cela s’est déroulé lors d’une assise en privée et qu’on s’est assuré que la faute a été commise alors elle est réfutée de manière restreinte, dans ses limites (en privé). Si Bakr rapporte une faute de Said dans laquelle il n’y a pas d’effort d’interprétation possible et que Bakr est pour moi une personne digne de confiance, je dis : « ceci est une erreur ! » - et je mets en évidence sa faute avec des preuves provenant du Livre (Coran) et la Sounna et en conformité avec la compréhension des pieux prédécesseurs...


Ecouter Comment répliquer à celui qui est tombé dans l’erreur ?
Sheikh ‘Ubayd Al-Jabiri

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Voir la vidéo Format (mp4) | Télécharger | 05 min : 53


Question :

Barak Allah ou fikoum, le questionneur dit : « Il y a des personnes qui voient qu’il ne faut pas répliquer publiquement à celui qui est tombé dans l’erreur lorsqu’il fait partie de ceux qui se réclament de la Salafiya, en raison de ses efforts en faveur de la Da`wa et afin de ne pas causer la division dans le rang Salafi ; quelle est donc votre réponse - puisse Allah vous protéger ? »

Réponse :

Quelle définition donner au rang salafi ? Quelle est la signification de ce rang salafi ? Le rang Salafi comporte des caractéristiques :

La première caractéristique : s’attacher au Livre (Coran) et la Sounna et selon la compréhension des pieux prédécesseurs.

La seconde caractéristique : clarifier la Sounna et le chemin de la Vérité par la science et l’apprentissage, et appeler les gens à cette Vérité.

La troisième caractéristique : rejeter le blâmable ; ils ne l’acceptent pas en toute circonstance.

La quatrième caractéristique : réfuter les erreurs dans lesquelles il n’y a pas place à l’effort d’interprétation et qui ne sont pas des sources de désaccord. Les réfuter avec des preuves provenant du Livre (Coran) et la Sounna et les paroles des imams de la science, de la Foi et de la religion.

Ensuite, s’il s’avère que cette faute est faite en public, publiée dans un livre ou présente dans des cassettes ou formulée durant un cours, alors on doit emprunter la même direction (dans la réfutation) parce que l’objectif est de débarrasser la véritable pratique religieuse de l‘impureté qu’est l’innovation (dans la religion) ; et s’il s’avère que cela s’est déroulé lors d’une assise en privée et qu’on s’est assuré que la faute a été commise alors elle est réfutée de manière restreinte, dans ses limites (en privé). Si Bakr rapporte une faute de Said dans laquelle il n’y a pas d’effort d’interprétation possible et que Bakr est pour moi une personne digne de confiance, je dis : « ceci est une erreur ! » - et je mets en évidence sa faute avec des preuves provenant du Livre (Coran) et la Sounna et en conformité avec la compréhension des pieux prédécesseurs.

Et par cela vous saurez qu’il y a dans la présente déclaration (dans la question), plusieurs contradictions :

La première erreur : la contradiction d’avec le Livre (Coran) et la Sounna. Fait partie de la Sounna Al-Moutawâtira, ce qui est rapporté par un grand nombre de transmetteurs attestant de son authenticité, le récit rapporté par Al-Boukhari et autres que lui, d’après ‘Aicha (qu’Allah soit satisfait de lui), qui dit avoir entendu le Messager d’Allah récité cette parole du Très Haut : « C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses... » [S03 .V07] ; et dire ensuite : « Si vous voyez ceux qui suivent les versets à équivoque cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, ce sont ceux qu’Allah a nommés, méfiez-vous donc d’eux ». [Boukhari et Mouslim]

Et il est rapporté par Mouslim dans l’introduction de son Sahih, d’après Abu Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui), de même qu’Al-Baghawi l’a jugé bon dans "Sharh As-Sounna" que le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Il y aura à la fin de ma communauté des hommes qui rapporteront des paroles que ni vous, ni vos pères n’aviez entendus auparavant, prenez garde à eux et qu'ils ne vous égarent pas. ».

Tout comme sont rapporté en grand nombre dans la Sounna, les mises en garde contre les Khawarij et les mises en garde contre les groupes égarés. Parmi elles, le hadith qui fait mention de la division de la communauté en 73 sectes et qui un hadith authentique par l’ensemble de ses chaines de transmission ; le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : « Et ma communauté se divisera en 73 factions, toutes seront dans le Feu excepté une seule » ils dirent (les sahabas) : « laquelle ô messager d’Allah ? » Il répondit : « c’est la Jamâ'a (le Groupe) ».

Les savants ont dit : « la Jamâ'a (le Groupe), c’est ce qui est conforme à la Vérité ; na’am... (En effet), tu représentes à toi seul la Jamâ'a (le Groupe), na’am...ceci est donc la parole de nos savants : - la Jamâ'a (le Groupe), c’est ce qui est conforme à la vérité - même s’il est le seul à la suivre, il représente la Jamâ'a (le Groupe).

La seconde erreur : les gens de la Sounna soient unanimes sur le fait de mettre en garde contre l’erreur et la personne en contradiction qui fait partie des gens de l’innovation. Et de répliquer au contradicteur même s’il fait partie des gens de la Sounna, leurs livres (à ce sujet) sont connus, je vous ai cité certains d’entre eux.

Avec cela, vous saurez que cette personne – l’auteur de cette déclaration (dans la question) – est soit un ignorant et n’a pas la capacité de discernement permettant de différencier entre les gens, ou alors c’est quelqu’un qui suit la règle qui consiste à s'excuser et s'entraider, il l’a met en pratique, même s’il l’a conteste et qu’il a du mépris pour ces partisans et qu’il les dénigre d’un certain point de vue, cependant d’un point vue pratique, il la met en application, qu’il le veuille ou non. Na’am...

[Fin des paroles du Sheikh].

Source : ar.miraath.net | هناك من يرى عدم الرد علنًا على المخطئ من المنتسبين للسلفية؛ فما قولكم؟

Explication du livre : « 'Aquidatou Ar-Raziyin » – de 'Abd Ar-Rahman Ibn Abi Hatim Al-Razi (Qu'Allah lui fasse miséricorde) - réponse n°03 du noble Sheikh ‘Ubayd Al-Jabiri (Qu’Allah le préserve)

Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy