Imprimer

Hadith de l'étrangeté de l'Islam et du groupe sauvé

Écrit par Sheikh 'Abdel 'Aziz ibn Baz. Publié dans Fatawa Ibn Baz

Hadith de l'étrangeté de l'Islam et du groupe sauvé

Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz (Qu'Allah lui fasse miséricorde)

Comment peut-on concilier entre le Hadith : " L'Islam a commencé en étant étranger..." et le Hadith : " Un groupe de ma Communauté ne cessera de rester fortement attaché à la Vérité... " ?

 

Question : Comment peut-on concilier entre le Hadith: L'Islam a commencé en étant étranger et le Hadith: Un groupe de ma Communauté ne cessera de rester fortement attaché à la Vérité. ?

Réponse :

Il n'y a pas de contradiction entre ces deux Hadiths. Le premier apparaît clairement au vue de la situation actuelle et la fin de celui-ci est: « Et il redeviendra étranger comme il l'a été au début, qu'ils seront heureux les étrangers ». Dans une autre version différente de celle de Mouslim : « Ils font revivre ce que les gens délaissèrent de ma Sunna ». Et selon une autre version: « ceux qui réforment ce que les gens corrompent ».

Quant au deuxième Hadith il montre la pérennité de la réforme, du prêche, de la science et de l'enseignement, il annonce qu'un groupe restera attaché à la vérité.

L'étrangeté n'est pas incompatible avec le groupe sauvé, il n'est pas non plus nécessaire que ce groupe soit dans un seul endroit. Par ailleurs, il est obligatoire que la vérité perdure jusqu'à la venue du Dadjâl (le faux messie) et la venue du souffle (qui prendra toutes les âmes des croyants).

De plus, cette étrangeté (ou marginalité) peut se s'accentuer dans un pays et diminuer dans un autre, elle peut même se présenter sous diverses formes comme la multiplication des innovations en religion, l'interdiction de prier les prières en commun, l'absence de la recommandation du convenable et de l'interdiction du blâmable et parmi les plus graves, la marginalité des gens du Tawhîd (la croyance en l'unicité d'Allah / monothéisme) et la prédominance du Chirk (polythéisme). Nous implorons Allah de nous accorder le salut. Il se peut que l'Islam apparaisse d'un côté et qu'il soit mieux que ce qu'il était auparavant comme nous pouvons le constater et il se peut également qu'il soit meilleur dans une époque que dans une autre.

Quant au Hadith: « Il n'y a pas d'époque sans que celle qui vienne ne soit pire que celle qui l'a précédé ». Il sous-entend la généralité mais cela n'empêche pas que certaines périodes soient meilleures que celles qui les ont précédées comme se fut le cas à l'époque de `Omar ibn `Abd-Al-`Azîz. En effet, son époque était meilleure que celle de Soulaymân et d'Al-Walîd. Cela c'est également produit au temps de Sheikh Al-Islam Ibn Taymiyya et de son élève Ibn Al-Qayyim en ce qui concerne la mise en évidence de la Sunna et la réfutation des innovateurs mais aussi dans la péninsule arabique après l'appel de Sheikh Mohammad ibn `Abd-Al-Wahâb (Qu'Allah lui fasse miséricorde).

Source : www.binbaz.org.sa - الجمع بين حديث غربة الدين والطائفة المنصورة
Fatawa wa maqalat moutanawi'a - Volume 25
Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz - (Qu'Allah lui fasse miséricorde)