Comprendre le Tawhid - أعظم ما أمر الله به : التوحيد

Imprimer

Les deux témoignages et leurs significations

Écrit par Sheikh Mohammed Salih Ibn Al ‘Outhaymine. Publié dans Comprendre le Tawhid

Les deux témoignages et leurs significations

Sheikh Mohammed Salih Ibn Al ‘Outhaymine (Qu'Allah lui fasse miséricorde)

L’Islam n’est possible qu’en prononçant les deux témoignages « LA ILAHA ILA ALLAH » (le témoignage que nulle divinité à part Allah) et « OUA ANA MUHAMMAD RASSOUL ALLAH » que Muhammad est le Messager d'Allah.

La signification du témoignage : « Nulle divinité à part Allah - LA ILAHA ILA ALLAH » :

Le Sheikh qu'Allah lui fasse miséricorde, a donné un large commentaire en ce qui concerne le premier pilier de l’Islam et nous avons jugé bénéfique d’en faire profiter les lecteurs et d’en apporter une traduction rapprochée qui, comme nous lui avons donné la coutume, est accompagnée de l’originale en arabe et de quelques mots en phonétique. Nous demandons à Allah d’accepter nos bonnes œuvres, car ce n’est que par Sa grâce qu’elles s’accomplissent...

'Omar (qu’Allah soit satisfait de lui) a dit : "Un jour, nous étions assis en conférence chez l'Envoyé d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et voici que se présenta à nous un homme vêtu d'habits d'une blancheur resplendissante, et aux cheveux très noirs. On ne pouvait distinguer sur lui une trace de voyage, alors que personne d'entre nous ne le connaissait. Il prit alors place, en face du prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui). Il plaça ses genoux contre les siens, et posa les paumes de ses mains sur les cuisses de celui-ci, et lui dit: «O Mohammed, fais-moi connaître l'Islam ». L'Envoyé d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) dit alors: « L'Islâm consiste en ce que tu dois: témoigner qu'il n'est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, accomplir la prière rituelle, verser l’aumône (impôt rituel) et accomplir le jeûne de Ramadhan, ainsi que le pèlerinage à la Maison d'Allah si les conditions de voyage rendent la chose possible ». Son interlocuteur lui répondit: «Tu as dit vrai», et nous de nous étonner, tant de sa question que de son approbation" [Hadith dans le Sahih de Mouslim]...

Quant aux deux attestations :

الْإِسْلَامُ أَنْ تَشْهَدَ أَنْ لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ وَأَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ اللَّهِ

 

L’Islam n’est possible qu’en prononçant les deux témoignages « LA ILAHA ILA ALLAH » (le témoignage que nulle divinité à part Allah) et « OUA ANA MUHAMMAD RASSOUL ALLAH » que Muhammad est le Messager d'Allah.

Allah – le Très Haut – dit :{ Et ceux qu'ils invoquent en dehors de Lui n'ont aucun pouvoir d'intercession, à l'exception de ceux qui auront témoigné de la vérité en pleine connaissance de cause. } [Sourate Az-Zoukhrouf - 86]

En effet, l'entrée dans l'Islam n'est possible que par le biais de ces deux attestations. Et c'est pour cette raison que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) ordonné à Mou'âdh Ibn Jabal – qu’Allah soit satisfait de lui - lorsqu'il l'envoya au Yémen, de commencer sa prêche par le témoignage que «Nulle divinité à part Allah et que Muhammad est le Messager d'Allah ». L’attestation que « Nulle divinité à part Allah » (LA ILAHA ILA ALLAH) est la reconnaissance de l'homme, par la langue [Bi Al-Lisan] et le cœur [Bi Al Qalb], que nul adoré part Allah.

En arabe le mot « ilaha » a la signification d'adoré « ma’boud ». Et de ce mot on ressort « Dhou Oulouhîya » qui signifie « Celui qui détient l’adoration » [Tawhid Al-Oulouhiya].

Ainsi le sens de ce témoignage est : Nulle divinité n’est en droit d’être adorée à part Allah ou alors Nulle divinité [Véritable – Haqq] sauf Allah : LA ILAHA [Haqq] ILA ALLAH

Note du traducteur : Haqq : en arabe désigne Allah (Nom propre d’Allah) qui veut dire « Le Vrai / Véritable», comme dans le verset suivant : {C'est ainsi qu'Allah est Lui le Vrai, alors que ce qu'ils invoquent en dehors de Lui est le faux; c'est Allah qui est le Sublime, le Grand.} [Sourate Al Hajj - 62]

En grammaire arabe, on peut dire que cette phrase de compose d’une négation qui se trouve dans [LA] « nulle divinité » (Nafyoûn) et d'une affirmation (Ithbat) qui se trouve dans [ILA] «à part Allah».

Il y a, dans cette phrase, un sous-entendu implicite « Véritable – Haqq » [khabar mahdhouf], nulle divinité n’est en droit d'être adoré (Véritablement) en dehors d'Allah Seul. Ceci implique, non seulement, un culte pur voué à Allah uniquement, mais aussi, l'annulation de toute adoration vouée à autre que Lui.

Ainsi, par notre sous-entendu implicite qui est « Véritable – Haqq » s'éclaircit la réponse à l’ambiguïté prononcée par plusieurs personnes qui est: comment pouvez-vous dire « nulle divinité à part Allah», alors qu'il existe d'autres divinités qui sont adorées en dehors d'Allah, qu'Allah a nommé divinité ainsi que leurs adorateurs ?

En effet, Allah –‘aza oua djal- a dit : {…Leurs divinités, qu'ils invoquaient en dehors d'Allah, ne leur ont servi à rien, quand l'Ordre (le châtiment) de ton Seigneur fut venu;...} [Sourate Hoûd - 101]

Et le Très-Haut a dit: « Ont-ils donc des divinités en dehors de Nous, qui peuvent les protéger? Mais celles-ci ne peuvent ni se secourir elles-mêmes, ni se faire assister contre Nous. » [Sourate Al-Anbya – 43] « N'assigne point à Allah d'autres divinités...» [Sourate Al-Isrâ – 22]

Et le Très-Haut a dit: « Et n'invoque nulle autre divinité avec Allah... » [Sourate AI-Qassas – 88]. Comment est-il possible d'affirmer, que « nulle divinité à part Allah », tout en sachant que le caractère divin est valable pour d’autres divinités en dehors d’Allah ?

De plus, comment peut-on affirmer le caractère divin pour d’autres divinités en dehors d’Allah alors que les Prophètes ont dit à leurs peuples :

« ... Adorez Allah. Pour vous, pas de divinité à part Lui ... » [Sourate Al-A'râf verset 59]

La réponse à cette ambiguïté apparaît lorsque nous sous-entendons « n’est en droit d’être adorée (Véritablement) » dans notre formulation « Nulle divinité à part Allah » :

Nous répondons alors: Ces divinités, qui sont adorées en dehors d'Allah, sont de fausses divinités qui ne possèdent rien des droits divins, et la preuve à cela est la Parole d'Allah, le Vrai, le Très-Haut: {Il en est ainsi parce qu'Allah est Lui le Vrai, alors que tout ce qu'ils invoquent en dehors de Lui est le faux, et qu'AllAh est le Haut, le Grand.} [Sourate Luqman -30]

Et aussi Sa parole - qu'Il soit glorifié : « Que vous en semble (des divinités), Lat et 'Ouzzd ainsi que Manât, cette troisième autre? Sera-ce à vous le garçon et à Lui la fille? Que voilà donc un partage injuste! Ce ne sont que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres. Allah n'a fait descendre aucune preuve à leur sujet. » [Sourate An-Najm – 19/23]

Et aussi Sa parole selon Youssouf (‘alayhi Salam): {Vous n'adorez, en dehors de Lui, que des noms que vous avez inventés, vous et vos ancêtres, et à l'appui desquels Allah n'a fait descendre aucune preuve. Le pouvoir n'appartient qu'à Allah. Il vous a commandé de n'adorer que Lui. Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas...} [Sourate Yousouf – 40].

En conclusion : La signification de « Nulle divinité à part Allah » est « Nul n’est en droit d’être adorée (Véritablement)à part Allah ». Quant aux divinités autres que Lui parmi les messagers, les anges, les saints, les pierres, les arbres, le soleil ou la lune (etc.) ; leur caractère divin prétendu par leurs adorateurs n'est que fausseté et en aucun cas une vérité. La seule divinité digne d'adoration est Allah - Gloire à Lui.

 

La signification du témoignage « Muhammad est le Messager d'AllAh - OUA ANNA MUHAMMAD RASSOUL ALLAH » :

Ensuite, la signification du témoignage que Muhammad est le Messager d’Allah (OUA ANA MUHAMMAD RASSOUL ALLAH), est la reconnaissance par la langue [Bi Al-Lisan] et la croyance par le cœur [Al i’tiqad bil Al Qalb] que Muhammad Ibn Abd Allah AI- Hâchimy AI-Qorachy, issu de la descendance d’Isma’il (Ismail) et que de cette descendance, il n’y eu aucun autre messager à part lui (paix et bénédictions d’Allah sur lui). Il est le Messager d'Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) pour l'ensemble de la création, qu'ils soient djinns ou humains le sceaux des prophètes.

Allah le Très-Haut a dit : {Dis: "O hommes! Je suis pour vous tous le Messager d'Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés".} [Sourate Al- A’ raf – 158].

Et le Très-Haut a dit : « Qu'on exalte la bénédiction de Celui qui a fait descendre le livre de discernement sur Son serviteur, afin qu'il soit un avertisseur à l'univers. » [Sourate Al-Furqâne -01].

Parmi les exigences de ce témoignage et de ce que sa prononciation entraîne, c’est de ne pas croire que le Messager d'Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a un droit à la Seigneurie [Ar-Rouboubîya - unicité d'Allah dans la Seigneurie], à un quelconque rôle dans l'organisation de l'univers ou un quelconque droit à l’adoration.

Muhammad (paix et bénédictions d’Allah sur lui) est le serviteur d’Allah par excellence, et on ne doit pas l’adorer ni le démentir. Aussi, parmi ces exigences, nous devons croire qu’il (paix et bénédictions d’Allah sur lui), ne possède pour lui même ou pour autrui aucun bienfait ni aucune nuisance à part ce qu'Allah a voulu.

Comme Allah le Très-Haut dit : {Dis-(leur): "Je ne vous dis pas que je détiens les trésors d'Allah, ni que je connais l'Inconnaissable, et je ne vous dis pas que je suis un ange. Je ne fais que suivre ce qui m'est révélé...} [Sourate AI An'am 50]

C'est bien, donc, un serviteur, qu'Allah commande, qui suit uniquement, ce qui lui a été ordonné de faire.

Le Très-Haut a également dit :{Dis: "Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu'Allah veut. Et si je connaissais l'Inconnaissable, j'aurais eu des biens en abondance et aucun mal ne m'aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu'un avertisseur et un annonciateur".} [Sourate Al-A' raf – 188].

Voici, donc, le sens du témoignage « Nulle divinité à part Allah, et Muhammad est le Messager d'Allah. »

L'explication de notre parole concernant le témoignage: la reconnaissance par la langue [Bi Al-Lisan] et le cœur [Bi Al Qalb] et qu'il faut nécessairement réunir ces deux conditions, car il y a des gens qui reconnaissent par la langue sans croire avec leur cœur pour autant, tels que les hypocrites.

En effet, Allah le Très Haut a dit au sujet des hypocrites : {Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent: "Nous attestons que tu es certes le Messager d'Allah"; Allah sait que tu es vraiment Son messager; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs...} [Sourate AI-Mounâfiqoune - 01]

Ceux-là ont reconnu par leurs langues sans croire par leurs cœurs. De même, il se peut que l'homme reconnaisse au fond de son cœur, mais, sans pour autant, prononcer le témoignage. Cette reconnaissance ne lui est pas bénéfique vis-à-vis de nous, en apparence. Mais intérieurement, son jugement revient à Allah. Cependant, dans œ bas monde, cette reconnaissance ne lui est pas bénéfique et on ne le considérera pas comme musulman tant qu'il n'aura pas prononcé le témoignage avec sa langue.

Néanmoins, s'il était dans l'incapacité physique ou morale de la prononcer 1 à ce moment, on se comportera vis à vis de lui selon son état.

En conclusion : Le sens du témoignage « nulle divinité à part Allah, et Muhammad est le Messager d'Allah. » - « LA ILAHA ILA ALLAH OUA ANNA MUHAMMAD RASSOUL ALLAH» est : [Nulle divinité n’est en droit d’être adorée (Véritablement) à part Allah] et que Muhammad (paix et bénédictions d’Allah sur lui) est le Prophète et le Messager d'Allah ainsi que le sceaux des prophètes de même que cela implique de suivre scrupuleusement sa Sounna authentique. La reconnaissance de ces deux attestations n’est bénéfique que lorsqu’elles sont prononcées par la langue [Bi Al-Lisan] et reconnu par le cœur [Bi Al Qalb] et qu'il faut nécessairement réunir ces deux conditions !

 

معنى شهادة "أَنَّ لَا إِلَهَ إِلَا اللهُ وأَنَّ مُحَمَدَاً رَسُولُ الله -

Source : Commentaires de Sheikh Mohammed Salih Ibn Al ‘Outhaymine (Qu'Allah lui fasse miséricorde) à propos du Hadith de Jibril concernant l’Islam, la Foi et Le perfectionnement - Charh Al Arba’inne An-Nawawiwat - "Les Quarante Hadiths" de L'imam An-Nawawî (Qu'Allah lui fasse miséricorde)

Sheikh Mohammed Salih Ibn Al ‘Outhaymine (Qu'Allah lui fasse miséricorde)

Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy
25 Mouharam 1427 - 24/02/2006