Terminologique du hadith Moustalah al-hadith

  • La science des termes du hadith : C'est une science qui permet de connaître l'état des transmetteurs de l'information et de l'énoncé de l'information, de manière à l'accepter ou à la refuser.

    Son intérêt : la connaissance de ce qui est accepté et refusé par rapport aux transmetteurs de l'information et de l'énoncé de l'information.

  • Le hadith : ce qui est attribué au Prophète - prière et salut sur lui - comme paroles, actes, acquiescements ou caractéristiques.

  • Al-Khabar : si son sens est le hadith, on le définit alors par la définition précédente du hadith. Et il a été dit aussi, l'information (al-khabar) est ce qui est attribué au Prophète - prière et salut sur lui - et autres. Donc, l'information (al-khabar) est plus générale et globale que le hadith.

  • Al-Athar : c'est ce qui est attribué aux Compagnons ou aux successeurs, et il se peut que l'on veuille dire par là, ce qui est attribué au Prophète - prière et salut sur lui - spécifiquement, donc on dira : et dans la trace (al-athar) selon le Prophète (prière et salut sur lui).

  • Le hadith Qoudussi : ce que rapporte le Prophète (prière et salut sur lui) de son Seigneur, et le hadith Qoudussi est appelé également hadith Seigneurial (Rabbani) ou hadith Divin (ilahi).

  • Le hadith Moutawâtir : c’est un hadith rapporté par un grand nombre de personne, dont l’habitude veut qu’il soit impossible qu’ils s’essayent au mensonge. C’est donc le hadith ou l’information traditionnelle rapportés, à chaque maillon de la chaîne des transmetteurs, par un grand nombre de transmetteurs, auxquels la raison, habituellement, interdit de penser qu’ils se soient entendus pour s’écarter de l’information.

  • Le hadith Ahaâd : c’est le hadith qui n’est pas Moutawâtir. Un hadith rapporté par une seule personne entre dans la catégorie du Ahaâd

Imprimer

De tout ce qu'Allah nous a rendu licite (Halal), le divorce...?

Écrit par Sheikh Al Albani, Ibn baz & Al 'Outhaymine. Publié dans Science du Hadith

De tout ce qu'Allah nous a rendu licite (Halal), le divorce...?

Sheikh Al Albani, Ibn baz & Al 'Outhaymine (Qu'Allah leur fasse miséricorde)

Avis de Sheikh Mohammad Nasir Ad-Dine Al Albani (Qu'Allah leur fasse miséricorde)

Sheikh Mohammad Nasir Ad-Dine Al Albani (Qu'Allah leur fasse miséricorde), considère ce hadith comme étant faible dans de nombreux ouvrages et notamment dans les livres suivants : « Irwa al ghalil (p2040) – da’if Abi daoud (p472) – da’if Ibn Madja (p441) – da’if at-targhib (p1238) – da’if al jami’ (p44) – ghayatou al maram (p253) ». Il a également dit dans « mishkatou al maçabih (3216) » que sa chaîne de narrateurs comportait des erreurs et l’a rendu authentique dans « at-ta’liqat ar-radiya (p238 - 2) puis il a dit plus loin (p269 - 2) qu’il n’était pas sûre mais plutôt déficient.

[…] Cette manière de pensée aurait pu être considéré comme étant saine dans le cas ou le musulman ignorerait que dans l’Islam, le divorce est chose licite et non pas comme on entend souvent dire de part et d’autre [de la bouche] de certains docteurs de ces « derniers temps », qui s’enflent d’une fierté étrangère à celle qu’on peut voir dans l’Islam, lorsqu’ils disent : « le Prophète, prière et salut sur lui, a dit : " De tout ce qu'Allah nous a rendu licite (Halal), le divorce est celle qu'Il déteste le plus.". Donc, le musulman comprendra au finale, que même si le sens de ce hadith est incorrect malgré l’authenticité de sa combinaison, et que si le divorce semble être la solution, alors qu’il le fasse, la porte lui est ouverte…

[Fatwa de Sheikh Mohammad Nasir Ad-Dine Al Albani (Qu'Allah leur fasse miséricorde) : tirée de l’enregistrement de la casette n°36 – Silsilat an Houda oua An-Nour – (18 :10 – 18 :50) ]

Imprimer

Un peuple qui ne connaît Allah que pendant le ramadan ?

Écrit par Sheikh 'Abdel 'Aziz ibn Baz. Publié dans Science du Hadith

Un peuple qui ne connaît Allah que pendant le ramadan ?

Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz (Qu'Allah lui fasse miséricorde)

Cette parole vise ceux qui délaissent leurs obligations après le mois, à l’exemple de ceux qui accomplissent la prière pendant le ramadan et la délaisse en dehors de ce mois…alors il est tout à fait juste de dire d’eux qu’ils sont un " mauvais peuple " car ils sont renié leur Foi par cet acte. Délaisser la prière est un acte de mécréance...

Imprimer

Parmi les hadiths faibles dans Ryâdh As-Sâlihin

Écrit par Sheikh Mohammad Nasir Ad-Dine Al Albani . Publié dans Science du Hadith

Parmi les hadiths faibles dans Ryâdh As-Sâlihin

Sheikh Mohammad Nasir Ad-Dine Al Albani (Qu'Allah lui fasse miséricorde)

Ryâdh As-Sâlihin est probablement le livre de hadith le plus lu en français. C’est pourquoi, il est important de connaître les hadiths faibles (très peu nombreux) présents dans l’ouvrage. Pour ce faire, nous avons utilisé la vérification du muhaddith (le grand savant du hadith) Sheikh Nasir Ad-Dine Al Albani (rahimahou Allah). Le travail que le Sheikh a accompli est un trésor inestimable pour la communauté, nous demandons à Allah qu’il lui accorde la meilleure récompense pour son effort. Nous avons résumé les remarques du shaikh sur chaque hadith, sans rappeler les détails concernant la science du hadith, tout en donnant les références pour celui qui voudrait en savoir plus. La numérotation des hadiths correspond à l’édition de dar al-gharb al-islâmî qui est l’édition française la plus répandue...

الأحاديث الضعيفة في كتاب رياض الصالحين -

Imprimer

Le simplifié de la terminologie du hadith

Écrit par Dr. Mahmoud Tahhan . Publié dans Science du Hadith

Le simplifié de la terminologie du hadith

Dr. Mahmoud Tahhan (Qu'Allah le préserve)

Tout musulman avisé peut constater que les bases et les fondements indispensables à l’étude de la science de la relation et de la transmission des informations traditionnelles [‘Ilm al hadith] se trouvent dans le Coran et la Tradition Prophétique (As Sounna). Puis, la question évolua et ces sciences furent transcrites et enregistrées; néanmoins, cela se trouvait en des endroits éparts de livres traitants aussi d'autres sujets, comme le dogme, le droit, et la science du hadith. Enfin, lorsque les sciences parvinrent à leur maturité, que furent énoncées les règles et les définitions et que toutes les matières furent indépendantes les unes des autres, cela au 4ème siècle de l'hégire, les savants séparèrent alors la science des normes et définitions du hadith (moustalah) en ouvrage indépendant...