Fath Al-Bari et d'autres livres

  • Les signes de la prophétie de Muhammad (paix et bénédiction d'Allah sur lui)

    Abu Sufyân Ibn Harb (qu'Allah soit satisfait de lui) narre son histoire avec Héraclius. Ce dernier dit: « De quoi vous ordonne (le prophète Muhammad) ? " il, Abu Sufyân, lui répondit : " il nous ordonne d'adorer Allah Seul sans aucun associé, et il nous interdit d'adorer les idoles. Il nous ordonne d'accomplir la Salât et jouir de la véracité et la chasteté."

    Lire la suite...
  • Importance du Conseiller Pieux

    D'après 'Abû Sa`îd et 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait des deux), l'Envoyé d'Allah (prière et salut sur lui) a dit: « Tout prophète et tout successeur sont entourés de deux types de conseillers: le premier incitant au bien, et le second au mal. Seuls seront préservés (de l'égarement) ceux qu'Allah aura préservés ». [Rapporté par Al-Boukhari 7198].

    Lire la suite...
  • Les signes de l'Heure

    D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), « Pendant que le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) se trouvait dans une assemblée, en train de s'entretenir avec les fidèles, un Bédouin, survint lui demander : « Quand l'Heure Suprême arrivera -t- elle? ».
    L'Envoyé d'Allah (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) poursuivit sa conversation sans répondre.

    Certains des présents dirent : « Il a entendu ce qu'avait dit le Bédouin, mais il a méprisé sa question ».

    Lire la suite...
  • L'Honnêteté

    Abu Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : Le prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, a dit : « rends les dépôts à leurs ayants-droit et ne trahis pas celui qui te trahit » [Rapporté par Abu Daoud - 3535 et At-Tirmidhi - 1246] . « rends les dépôts à leurs ayants-droit » C'est un ordre, et Allah, qu'Il soit Exalté, dit: « Certes, Allah vous commande de rendre les dépôts à leurs ayants-droit, » [Sourate An-Nisâ - 58]

    Lire la suite...
  • L'importance d'ordonner le convenable et interdire le blâmable

    Huzyfa Ibn Al-Yaman, qu'Allah soit satisfait d'eux, rapporte que le prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit : « Par Celui qui détient mon âme, si vous n'ordonnez pas le convenable et n'interdisez pas le blâmable, Allah vous enverra un châtiment de Sa part et vous invoquerez et Allah n'exaucera pas vos invocations. » (At-Tirmidhi 2169)

    Lire la suite...
  • Gravité de la responsabilité

    D'après 'Abû Dharr (qu'Allah soit satisfait de lui), « Je demandai un jour à l'Envoyé d'Allah (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) : "Pourquoi ne me confies-tu pas une charge?". Le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) me tapota l'épaule et dit: "ô'Abû Dharr, tu es trop faible pour ce dépôt sacré qui sera, au Jour de la Résurrection, une humiliation et un regret, à moins que celui qui le prend en soit digne et s'acquitte de ses obligations ».

    Lire la suite...
  • L'une des bienséances glorifiées de l'Islam

    D'après 'Abû Sa`îd Al - Khudrî (qu'Allah soit satisfait de lui), l'Envoyé d'Allah (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit: « Le Jour de la Résurrection, celui qui se trouvera dans la pire situation, est l'homme qui aura dévoilé les actes et les propos de sa femme lors des rapports charnels ». (Transmis par Mouslim 1437)

    Lire la suite...
  • Des défauts qu'on doit éviter

    D'après `Abd - Allâh ibn `Amr ibn Al-`As (qu'Allah soit satisfait des deux), l'Envoyé d'Allah (paix et bénédiction d'Allah sur lui) a dit: « Quatre défauts, une fois présents chez un individu, en font un parfait hypocrite et qui constituent, chacun à part, un trait d'hypocrisie, à moins de s'en débarrasser. (Les voici donc): la trahison des confidences, le mensonge, le non - respect des promesses, l'iniquité en cas d'inimitié ». Transmis par Al-Boukhârî (34) et Mouslim (58)

    Lire la suite...
  • Invocation du Prophète (paix et bénédiction d'Allah sur lui)

    L'Envoyé d'Allah (paix et bénédiction d'Allah sur lui) L'invoquait par ces mots: « Seigneur! A Toi appartient la louange, Tu es la lumière des cieux et de la terre. A Toi appartient la louange, Tu es celui Qui subsiste par Lui-même. A Toi appartient la louange, Tu es le Seigneur du ciel et de tous ceux qui sont dans lui, et de la terre et de tous ceux qui sont sur elle. Tu es Vrai, Ta promesse est vraie, Ta parole est vraie, Ta rencontre est vraie, le Paradis est vrai, l'Enfer est vrai, l'Heure est vraie. Je me soumets à Toi et je crois en Toi. Je me confie entièrement à Toi. Je me repens auprès de Toi. C'est en Ton nom que je m'en prends à Tes ennemis. Je Te prends comme Juge. Seigneur! Pardonne tout ce que j'ai fait d'avance et tous ce que je ferai, en cachette ou en apparence. Tu es mon Seigneur, il n'y a d'autre dieu que Toi. » Al-Boukhari dans Al-Fath (13/371) Hadith no. 7385, Mouslim (1 / 32) Hadith no. 769.

    Lire la suite...
  • Toute œuvre pie est une aumône

    D'après 'Abû Mûsa (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) a dit: "Tout musulman est tenu de faire l'aumône". - "Mais, objecta-t-on, et s'il ne trouve pas (d'argent) pour la faire?". - "Qu'il travaille de ses mains, répondit le Prophète, pour gagner sa vie et faire l'aumône". - "Mais s'il ne le peut pas?". - "Qu'il prête une main secourable à un besogneux victime d'une affliction". - "Et s'il ne le peut pas non plus?". - "Alors qu'il préconise le bien". - "Qu'en est-il s'il ne le fait pas?". - "Qu'il s'abstienne de faire le mal, ce qui lui sera compté pour aumône".

    Lire la suite...
  • L'Honnêteté

    Anas Ibn Malik, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, a dit : « Dans chaque communauté il y a un homme de confiance, ô la communauté ! notre homme de confiance est Abu `Ubayda Ibn Al-Jarrâh ».

    Lire la suite...
Imprimer

Annoncez la bonne nouvelle aux étrangers...(Ibn Baz)

Écrit par Sheikh 'Abdel 'Aziz ibn Baz. Publié dans Explication [Charh] du hadith

Annoncez la bonne nouvelle aux étrangers...

Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz (Qu'Allah lui fasse miséricorde)

Ceux dont Allah a dit d’eux et leurs semblables : « Ceux qui disent: "Notre Seigneur est Allah", et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux. "N'ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. * Nous sommes vos protecteurs dans la vie présente et dans l'au-delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous solliciterez, (ce que vous demanderez) * un lieu d'accueil de la part d'un Très Grand Pardonneur, d'un Très Miséricordieux". » [Sourate 41 V.30/31/32]


Ecouter Annoncez la bonne nouvelle aux étrangers...
Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz

Unable to embed Rapid1Pixelout audio player. Please double check that:  1)You have the latest version of Adobe Flash Player.  2)This web page does not have any fatal Javascript errors.  3)The audio-player.js file of Rapid1Pixelout has been included.

Share selected track on FacebookShare selected track on TwitterShare selected track on Google PlusShare selected track on LinkedInShare selected track on DeliciousShare selected track on MySpace

Voir la vidéo Format (mp4) | Télécharger |  03 min : 40


« L'islam a commencé comme quelque chose d'étrange et il redeviendra comme étrange, Alors annoncez la bonne nouvelle aux étrangers... », C’est un hadith authentique rapporté par le Prophète - paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui –, et on trouve également un rajout dans d’autres versions selon les gens du Hadith lequel on lui demanda : « Qui sont ces étrangers, O Messager d'Allah ? ». Il répondit : « Ils sont ceux qui corrigent les gens lorsqu'ils deviennent corrompus. ». Dans une autre narration : « Ils sont ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu » et dans une autre version : « Ils sont ceux qui sont régulièrement en démêlé dans leur communauté »

Et dans une autre narration, il a dit, en réponse à la même question : « Ils sont un petit groupe de gens pieux qui vivent parmi une population majoritairement corrompue ».

La signification du terme « al-Ghourabaa » (les étrangers) désigne les gens de la droiture et le segment « Fa touba » désigne la récompense du paradis et du bonheur pour eux. Ils sont ceux qui remettent droit tout ce qui nécessite de l'être lorsque les gens deviennent corrompus et lorsque le désordre se développe dans la société et que les gens de bien deviennent peu nombreux ; ainsi, ils demeurent droit sur la vérité et sur la religion d’Allah ! Ils prônant l’unicité d’Allah en lui vouant un culte exclusif et en restant constant dans leurs adorations, dans la salât, dans la zakat, dans le jeûne, dans le pèlerinage et tout ce qui concerne la religion !

Ceux là sont effectivement les étrangers « al-Ghourabaa » !

Ceux dont Allah a dit d’eux et leurs semblables : « Ceux qui disent: "Notre Seigneur est Allah", et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux. "N'ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis. * Nous sommes vos protecteurs dans la vie présente et dans l'au-delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous solliciterez, (ce que vous demanderez) * un lieu d'accueil de la part d'un Très Grand Pardonneur, d'un Très Miséricordieux". » [Sourate 41 V.30/31/32]

Au début, l'islam est apparut comme quelque chose d'étrange à la Mecque et très peu de gens y ont cru. La plupart des individus se sont mis à détester cette religion et mépriser le Prophète - paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui – ; les gens commencèrent à s’en prendre à lui ainsi qu'à ses compagnons qui venaient de se convertir. Il s’est ensuite réfugié à Médine pour y émigrer (paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui), accompagné de quelques-uns de ses compagnons. Cependant, l'islam demeura étrange jusqu'à ce que le nombre des musulmans augmenta à Médine et que les auxiliaires (les habitants de Médine) se soient convertis [à l'Islam]. Par la suite, les gens entrèrent en foule dans la religion d'Allah quand le Prophète d’Allah - paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui –, conquit la Mecque.

Bien que dans un premier temps, l'islam paraissait étrange parmi les gens, car la plupart des individus étaient dans la mécréance, le polythéisme, l’adoration des statuettes ainsi que l’adoration des prophètes et des saints, ils adoraient aussi les arbres et les pierres etc… Allah guida sur le chemin de la droiture ces gens-là avec l’intervention de Son Messager Muhammad - paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui – et de ses compagnons. Puis les gens rentrèrent dans la religion d'Allah et Lui ont vouèrent donc un culte exclusif et délaissèrent ainsi l’adoration des statuettes et des idoles, l’adoration des arbres, prophètes et des saints.

Ils n’adoraient aucune autre divinité à part Allah, en Lui vouant un culte exclusif, ils ne priaient que pour Lui, ils ne se prosternaient que pour Lui, ils ne formulaient de demande d’aide ou de guérison qu'auprès de lui –Gloire et Pureté à Lui -. Ils n’invoquaient pas les morts ni ne leur demandaient la subsistance, ils ne leur demandaient pas non plus la pluie et encore moins à des idoles ou à des arbres et les pierres, ni aux astres et ni aux djinns et aux anges, ils n’adoraient aucune autre divinité à part Allah – Le Très Haut- :

Ceux là sont effectivement les étrangers « al-Ghourabaa » !

C’est ainsi, qu'à la fin des temps, ce sont eux qui demeureront droit sur la religion d’Allah alors que les gens s’écarteront de la religion et qu’ils apostasieront et que leurs actes de désobéissance et leur mal se répandront ; tandis que les étrangers « al-Ghourabaa », ils demeureront dans l'obéissance à Allah et sur Sa religion !!

Par conséquent, ils auront pour récompense, le Paradis et le vrai bonheur et la bonne fin dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà.

[Fin des paroles du Sheikh].


* : D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète - paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui – a dit : « L'islam a commencé comme quelque chose d'étrange et il redeviendra comme étrange, Alors annoncez la bonne nouvelle aux étrangers... Ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu… » |Hadith authentique et rapporté par Mouslim dans son Sahih (45). Mentionné par Sheikh Al Albani dans As-Sahiha (1273), Sahih Al-Jami‘ (1576) et dans Sahih Sounnan Ibn Majah (3221-3223) et par d’autres rapporteurs.|

On lui demanda: « Qui sont ces étrangers, o Messager d'Allah ? ». Il répondit: « Ceux qui corrigent les gens lorsqu'ils deviennent corrompus. ». [Rapporté par Abou Amr Ad-Dani, à partir du hadith d’ibn Mas’ oud.] Selon Al Albani, le hadith est authentique. Dans une autre narration, il - paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui – a dit : « Ceux qui corrigent ma Sounna après qu'elle ait été corrompue par les gens qui sont venus après moi.»

Et dans une autre narration, il - paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui – a dit, en réponse à la même question: « Ils sont un petit groupe de gens qui vivent parmi une population majoritairement corrompue. Ceux qui s'opposent à eux sont plus nombreux que ceux qui les suivent. ». [Rapporté par ibn Assakir. Authentique selon Al- Albani.]

Le Prophète - paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui – a dit : « La Religion a commencée étrangère, et redeviendra étrangère. Alors donnez la bonne annonce aux étrangers. Ceux qui remettent droit ce que les gens ont corrompu. ».


 

Source : www.binbaz.org.sa - شرح حديث بدأ الإسلام غريبا وسيعود غريبا

Explication du Hadith - Nour 'ala darb - Sheikh Ibn ‘Abd Al ‘Aziz Ibn Baz (Qu'Allah lui fasse miséricorde)
Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy